L’avis des informaticiens sur l’avenir du bitcoin

Depuis quelque temps, de nombreux spécialistes tant en économie qu’en informatique tentent de donner leurs avis et leurs prévisions sur l’avenir des transactions numériques et virtuelles. Par leurs affirmations, ils lancent surtout la problématique de l’algorithme qui véhicule les différentes analyses et qui gère les comportements du marché financier.

La question sur le rôle de l’informatique face à l’évolution du marché

Une première question problématique est l’interrogation si l’informatique peut toujours apporter une solution sur les problèmes de la société, de l’économie et de l’écologie.

En effet, la numérisation et la virtualisation de la gestion des données et du partage d’informations sont devenues le quotidien du monde moderne. Elles sont même devenues des systèmes de gestion à part entière dans le domaine public.

Les scientifiques prévoient également que ce développement peut être à l’origine d’une bonne gestion des activités criminelles et d’une meilleure gestion de la consommation énergétique. Cependant, c’est ce qu’on prévoir dans un monde utopique.

En effet, les calculs algorithmiques employés par l’informatique peuvent fausser les vrais besoins dans la réalité d’une vie simple que demande la société.

Le cas du bitcoin

Pour ce qui est dit bitcoin, les scientifiques invitent les utilisateurs de la monnaie, qu’ils pensent être l’avenir de la monnaie, à penser avec minutie avant d’entre dans ce milieu.

En effet, actuellement, les personnes normales comme les utilisateurs de bitcoin vivent encore dans un monde régi par le système financier basique. Cependant, il faut aussi penser à la sécurité de son avoir quand on utilise la monnaie numérique.

Cela, parce que c’est un logiciel qui gère les transactions. Dans le cas où il y a des bugs sur les plateformes de transaction, on ne sait pas encore ce qu’engendrera le souci. Le bitcoin n’étant pas encore reconnu comme une véritable monnaie et n’est pas régulé par les gouvernements, c’est encore un risque de l’utiliser dans le contexte actuel.