Pour Jack Dorsey, le potentiel du continent africain dans l’évolution des crypto-devises est indéniable. En effet, l’Afrique serait l’un des continents le plus prometteur pour le futur du Bitcoin (BTC). Ainsi, de nombreux gouvernements et banques centrales se penchent sur la question de la régulation des crypto-actifs. Notamment dans leurs utilisations pour les transferts internationaux. La banque centrale de l’Afrique du Sud (SARB) a annoncé qu’elle allait certainement proposer une nouvelle régulation des cryptos l’année prochaine. 

Ces nouvelles règles visent principalement à lutter contre les transferts d’argent de la population

Pour la population du continent africain, les crypto-devises représentent l’un des meilleurs moyens de contrer l’inflation et la forte variation de la valeur de leur devise locale. Les gouvernements économiquement et politiquement instables entrainent souvent des situations incertaines et parfois précaires pour la population. Rappelons également que beaucoup ne peuvent pas accéder à des services financiers traditionnels.

Après plusieurs années de consultation, la SARB serait prête à mettre en place une nouvelle régulation des cryptos en Afrique du Sud l’année prochaine. Le but principal est de dissuader la population d’échapper aux contrôles monétaires via les crypto-monnaies. En effet, ces nouvelles règlementation limiteraient l’utilisation des cryptos. Notamment pour contourner la limite de fonds (concernant les transferts d’argent) que la population sud-africaine doit respecter. 

Une nouvelle régulation des cryptos en Afrique du Sud en vigueur en 2020

L’Afrique du Sud est l’un des pays qui concentrent le plus de recherches associées au Bitcoin. Bien que pour certaines personnes comme Stephany Zoo de BitPesa, « l’augmentation des recherches Bitcoin n’est pas synonyme d’adoption », l’intérêt de la population pour le BTC grandit. 

Le gouvernement voit donc l’utilité d’une réglementation plus stricte pour diminuer l’utilisation des cryptos pour les virements transfrontaliers. D’après les informations publiées par BusinessReport, Kuben Naidoo, le vice-gouverneur de la SARB, aurait déclaré que ces nouvelles règles entreraient en vigueur au cours du premier trimestre 2020.

Les crypto-devises attirent de plus en plus la population d’Afrique du Sud (anglais) :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici