Le printemps 2019 fut un tournant pour Bitcoin. C’est à cette période que la crypto-monnaie repassa pour la première fois au-dessus des 5.000 $. Le cours a ensuite grimpé jusqu’à 13.000 $ en juin. Malgré la correction qui s’en est suivie, BTC devint une cible pour les investisseurs à la recherche de profits. On a également constaté l’année dernière une montée en puissance du trading P2P de Bitcoin.

Table des matières

Le trading décentralisé de BTC gagne en popularité

Les statistiques compilées par Coin Dance à propos de Bisq, une plate-forme spécialisée dans le trading décentralisé, suggèrent que de plus en plus de traders privilégient les échanges P2P. Bisq est une plate-forme open source décentralisée P2P qui permet de vendre et d’acheter du Bitcoin, ainsi que d’autres crypto-monnaies. Bisq se démarque de ses concurrents par l’absence de formalités d’identification (KYC). Les fonds restent constamment en possession de leurs propriétaires. De plus, Bisq utilise la technologie Tor afin de préserver le caractère anonyme des transactions.

En 2019, Bisq a triplé ses volumes échangés par rapport à 2018. Cela représente plus de 112 millions de dollars de volumes. Mais cela reste peu par rapport aux champions du trading P2P.

Bisq en vidéo

Un service populaire dans les économies en crise

La plate-forme P2P la plus connue, LocalBitcoins, a cependant enregistré une baisse de ses volumes en 2019. Cela est probablement dû à l’introduction de la procédure obligatoire d’identification (KYC). Mais aussi à la concurrence accrue sur ce secteur. Néanmoins, LocalBitcoins continue d’occuper une place majeure dans les pays qui éprouvent des difficultés économiques, et où les bourses d’échange centralisé fiables sont inexistantes.

Malgré un repli global, LocalBitcoins enregistré des volumes records dans des pays comme l’Argentine, le Venezuela, la Colombie, le Kenya, etc. Au total, ce sont pour plus de 2,5 milliards de BTC qui ont été échangés sur LocalBitcoins en 2019. Et ce malgré la suppression du service populaire de paiement en main propre et l’ajout des procédures KYC.

Une année record pour Paxful

Volumes 2019 de Paxful
Volumes 2019 de Paxful – source Coin Dance

Paxful est un autre acteur du trading P2P qui a enregistré une année record en 2019 (plus d’un milliard de dollars). Ses plus gros marchés sont le Nigeria et le Ghana. Mais aussi les pays en difficultés économiques cités ci-dessus.

Cette tendance devrait se poursuivre en 2020 alors que certaines bourses d’échange ne servent plus les traders de certains pays ou introduisent le KYC.

Source :

CryptoNews

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici