Bitcoin s’est stabilisé autour de 7.500 $ ce lundi pour ensuite continuer sa hausse et dépasser les 7.900 $ au moment d’écrire ces lignes. Cette progression a fait suite à l’escalade des tensions au Moyen-Orient lorsque les États-Unis ont éliminé la figure la plus importante de l’armée iranienne, le général Soleimani. Ce qui a relancé le grand débat sur le statut de réserve de valeur de Bitcoin.

Table des matières

Le prix de Bitcoin influencé par les tensions géopolitiques?

Selon certains analystes et investisseurs, la hausse de BTC suite à cet événement géopolitique montre que la crypto-monnaie est bel et bien considérée comme une assurance contre l’inflation, qui accompagne souvent les conflits majeurs. Suite à l’élimination de Soleimani, le cours du pétrole a bondi. Mais aussi celui de l’or, comme on pouvait l’anticiper.

Dans le monde traditionnel de l’investissement, une valeur refuge est un actif dont la valeur grimpe lorsque les investisseurs craignent la recrudescence du risque, qu’il soit géopolitique ou économique. L’argent quitte les actifs les plus risqués pour être réinvestis dans des valeurs plus « sûres » telles que l’or ou les obligations américaines.

Si Bitcoin n’a pas encore fait ses preuves comme l’or en tant que réserve de valeur, selon certains analystes les 2 actifs ont des points communs, notamment la difficulté d’être miné. L’offre est également limitée (encore plus pour Bitcoin, qui a une masse monétaire maximale).

Bitcoin et l’or : une corrélation très faible

Même si le mouvement récent de Bitcoin a quelque peu suivi celui de l’or, d’un point de vue historique la corrélation reste faible. Mati Greenspan, fondateur de Quantum Economics, a récemment envoyé à ses clients un graphique de CoinMetrics concernant la corrélation entre BTC et l’or. Elle est récemment passée de négative à positive. Cela dit, elle reste très faible, comme il l’a indiqué à CoinDesk.

Les cryptos restent des actifs à risque

Bitcoin étant très jeune, on ne peut pas exclure qu’un jour il s’échange comme une valeur refuge. Mais en ce moment, ce n’est pas encore le cas. C’est notamment l’avis de Ryan Selkis, qui considère BTC comme un actif à risque. Adam Vettese, analyste d’eToro, pense même que la hausse récente de Bitcoin n’a probablement rien à voir avec l’Iran. Selon lui, il pourrait s’agir d’un simple rebond technique de la zone de support des 7000 $. Il a même été plus loin en affirmant que Bitcoin ne pouvait pas être qualifié de valeur refuge au même titre que l’or. « Les crypto actifs sont en général considéré comme des actifs à haut risque, une telle description est donc contradictoire, » a-t-il précisé.

 

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici