fbpx
Accueil Actualités des cryptomonnaies Actualité de la cryptomonnaie bitcoin (BTC) Comment le développement de Bitcoin est-il financé ?

Comment le développement de Bitcoin est-il financé ?

0
471
Bitcoin
Natali Mis / shutterstock.com

Récemment, Bitcoin Cash a défrayé la chronique lorsque des mineurs ont émis l’idée, ensuite écartée, de mettre en place une taxe visant à financer le développement de la crypto. Car si l’indépendance et la décentralisation sont des valeurs nobles, les crypto-monnaies doivent évoluer. Qui dit évolution dit programmeurs. D’où la question de savoir qui finance le développement de Bitcoin ?

Développer Bitcoin : un travail compliqué et de longue haleine

Depuis 2009, de nombreux développeurs ont contribué au développement de BTC. Pour écrire du nouveau code, chercher des bugs, proposer des améliorations. Il est impossible de se reposer uniquement sur des volontaires. Mais qui paie ? Le modèle actuel est-il viable ? CryptoNews a pris contact avec des développeurs afin d’en savoir plus.

Volontariat ou salariat ?

D’après un développeur qui a demandé à rester anonyme, très peu de développeurs Bitcoin travaillent à temps plein sur la crypto, et moyennant salaire. En 2019, 150 programmeurs ont contribué à Bitcoin Core. Une vingtaine d’entre eux ont reçu une compensation ou un salaire. Il estime qu’il faudrait une petite centaine de développeurs rémunérés pour bien travailler.

Qui paye ?

Jimmy Song, un autre développeur de Bitcoin, a expliqué que le financement provient de donations. En bref, il s’agit de gens ou de sociétés qui ont des intérêts financiers engagés, et qui veulent s’assurer de la croissance et de la stabilité de la crypto-monnaie.

Parmi les donataires, il y a des sociétés comme Blockchain.com, Square, Chaincode Labs, BitMEX, Binance… Mais aussi des individus qui font des dons plus ou moins importants. De hobby, Bitcoin est devenu un enjeu financier. Il ne s’agit plus d’expérimenter avec la cryptographie et la monnaie. La survie de nombreuses sociétés repose sur Bitcoin, d’où leur implication dans le financement.

Le système actuel est-il viable ?

Selon Jimmy Song, ce système marche plutôt bien jusqu’à présent. Mais ce n’est pas sans risque. Si Bitcoin a des problèmes, les profits de ces sociétés peuvent baisser, et donc leur contribution. Il y a donc un risque de cercle vicieux. Bitmain a notamment arrêté de faire des dons en raison de problèmes financiers.

Selon le développeur anonyme, le financement de BTC est insuffisant. Ce manque de fonds signifie que tout n’est pas fait de façon optimale, notamment lorsqu’il s’agit d’examiner les nouvelles propositions.

Le futur du développement de Bitcoin

Si les donataires deviennent trop peu nombreux, Bitcoin court le risque d’être développé en fonction de leurs intérêts. Le beau concept de la décentralisation volerait alors en éclats. La solution pourrait résider dans une matrice 10×10, un concept qui est discuté en ce moment dans la communauté BTC. Comme l’explique le développeur anonyme :

« Il s’agirait de 10 structures indépendantes de financement, décentralisées, qui seraient en mesure de payer chacune 10 développeurs à temps plein et représentatifs de toutes les cultures, priorités et façons de fonctionner. Cela apporterait une diversité saine de financement, qui doit être décentralisé au maximum tout en aidant les donateurs qui souhaitent s’impliquer financièrement dans Bitcoin sans nécessairement savoir comment faire. »

 

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici