Binance, qui vient de soutenir le lancement d’une application de paiement au Nigeria, compte devenir le principal fournisseur de crypto-actifs en Afrique. Dans son communiqué, la crypto-bourse explique que cette application permet à ses utilisateurs de demander, d’envoyer et de recevoir de l’argent. 

Les transferts peuvent se faire sous forme de crypto-monnaies (Binance Coin, Bitcoin et Ethereum) mais aussi de monnaies fiat (pour le moment juste la monnaie du Nigéria, le Naira). Bundle propose un SmartWallet pour conserver les crypto-monnaies. Les transactions fiat sur l’application peuvent être faites via cartes bancaires, virements bancaires ou Mobile Money. 

En proposant un portefeuille mobile qui acceptent les deux types de devises, Bundle veut faciliter l’adoption et l’utilisation des crypto-monnaies. L’application se veut facile d’utilisation pour n’importe quel genre de monnaies du moment que l’on a un téléphone connecté à Internet.

Lire aussi : L’adoption du Bitcoin en forte hausse au Nigeria

Une super application bientôt disponible sur tout le continent africain

Fondé par Yele Bademosi, directeur de Binance Labs ayant grandi au Nigéria, Bundle pourrait être disponible dans plus de 30 pays africains d’ici la fin de l’année. Puisque chaque nouveau pays ajouté permettra d’utiliser une nouvelle devise fiat, l’application pourrait être un fort succès sur ce continent. Particulièrement lorsque près de 40 % des Africains bancarisés préfèrent utiliser les canaux numériques pour les transactions bancaires et utiliser des outils financiers avancés. 

C’est d’ailleurs pour eux que Bundle a été créé. 

« Nous avons construit Bundle en pensant aux utilisateurs africains [qui sont habitués à utiliser le] numérique. Ils sont constamment connectés en ligne, sur les réseaux sociaux et bien au-delà des frontières. Ils préfèrent que leurs services financiers soient en ligne via des applications mobiles plutôt que de se rendre dans des agences bancaires » explique Yele Bademosi.

Bundle pourrait donc évoluer pour devenir une super-application pour tous les africains qui veulent bénéficier d’un portefeuille numérique natif supportant les crypto-monnaies et les devises traditionnelles. Bundle pourrait ainsi devenir une technologie essentielle à la vie quotidienne de cette population. 

« Nous pensons que l’Afrique présente plusieurs caractéristiques qui en font un lieu géographique privilégié pour la réalisation du plein potentiel des monnaies numériques, de la blockchain et de ses applications » déclare le directeur technique de Bundle, Taiwo Orilogbon. 

« Actuellement, seulement 1,4 million de personnes sur 1,2 milliard en Afrique utilisent les crypto-monnaies. C’est une mission qui en vaut la peine, car en rendant l’écosystème de la chaîne de blocs plus accessible, on ouvre des perspectives économiques sur et pour le continent » ajoute-t-il. 

Economie – La cryptomonnaie s’installe en Afrique (français) :

Binance à la conquête du continent africain pour soutenir l’utilisation des crypto-monnaies dans les pays sous-bancarisés

Un porte-parole de Binance a déclaré à CoinDesk que le seul objectif de Binance en Afrique est de promouvoir l’adoption des crypto-monnaies. « Nous sommes heureux de voir plus d’acteurs fournissant des services de crypto-paiement en Afrique. Cela contribue en effet à la croissance de l’industrie et à l’adoption des crypto-monnaies [sur le continent et dans le monde] » aurait déclaré la personne à CoinDesk.

L’Afrique est un continent prometteur pour les crypto-monnaies car la majorité de la population est non-bancarisée et sans emploi. Ainsi, les crypto-monnaies offrent une alternative intéressante pour que cette population puisse avoir accès à des services financiers classiques. De plus, les crypto-monnaies comme le Bitcoin sont souvent utilisées dans ces pays pour lutter contre la forte inflation.

Lire : Google Trends – l’Afrique domine les recherches sur “Bitcoin”

Pour Jack Dorsey, fondateur de Twitter et PDG de Square, le continent africain est l’avenir du Bitcoin. Ce continent est d’ailleurs celui qui regroupe le plus de recherches liées au Bitcoin sur Google Trends car cela pourrait permettre une meilleure inclusion financière sur le continent.

Pour rappel, l’inclusion financière est « la possibilité pour les individus et les entreprises d’accéder à moindre coût à toute une gamme de produits et de services financiers utiles et adaptés à leurs besoins proposés par des prestataires fiables et responsables » explique la Banque Mondiale.

Pour aller plus loin : L’Afrique du Sud en passe d’adopter une nouvelle régulation plus stricte des cryptos ?

Le Nigéria fait partie des pays recevant le plus de fonds capital-risque de la région

Bien qu’incomparable avec Shenzhen ou la Silicon Valley, le continent africain est l’un des marchés technologiques qui connaît la plus forte croissance au monde. Selon les statistiques de Partech et WeeTracker, les trois principaux pays de destination des investissements dédiés aux start-up en Afrique sont le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud. 

En 2018, ces pays auraient collectivement dépassé le milliard de dollars d’investissements pour la première fois. Il n’est pas surprenant que les entreprises fintech reçoivent la plus grande partie du capital et des flux de transactions.

L’équipe de Binance et de Bundle pensent que les pays d’Afrique sont confrontés à des défis socio-économiques importants (notamment le manque d’accès aux services financiers et l’hyperinflation) qui nécessitent des solutions alternatives innovantes comme Bundle. Qu’en pensez-vous ?

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici