Après des années passées à critiquer Bitcoin, la JP Morgan a complètement revu sa copie. Et pas qu’un peu. D’arnaque, Bitcoin est devenu en l’espace de quelques années un actif perçu par la banque de façon positive.

Pourquoi JP Morgan change de ton par rapport à Bitcoin ?

Récemment, BlackRock a pris une tout autre dimension à Wall Street. Le hedge fund est derrière la stratégie récente de la Fed et d’autres banques centrales en réponse au coronavirus. En effet, les politiques de la Federal Reserve sont largement calquées sur ce papier de BlackRock. Mieux encore, Black Rock a été directement désigné par la Fed et d’autres banques centrales (notamment de Suède) pour exécuter une partie de leurs politiques monétaires.

Cette montée de l’influence de BlackRock signifie de l’ombre pour d’autres poids lourds de Wall Street. JP Morgan doit donc jouer une nouvelle carte. Et une carte qui ne se trouve pas dans la manche de son concurrent Goldman Sachs. Cela pourrait expliquer cette soudaine affection pour les crypto monnaies.

En effet, Goldman Sachs ne cesse de casser du sucre sur Bitcoin. Récemment, ses analystes ont insisté sur le fait que Bitcoin n’est pas une classe d’actif. Ou encore qu’il ne s’agit pas d’un investissement viable. JP Morgan a donc peut-être été tentée de prendre le contre-pied.

JP Morgan, une banque pro cryptos ?

Désormais, les analystes de JP Morgan présentent Bitcoin sous un angle positif. Ils ont récemment qualifié les crypto monnaies en général de classe d’actif qui dispose d’une belle longévité. Pour valider Bitcoin, les analystes de la banque américaine ont notamment écrit :

« Même si la bulle A EXPLOSé de façon aussi spectaculaire qu’elle s’était gonflée, Bitcoin ne s’est que rarement échangé en dessous de son prix de production, même durant les conditions très désordonnées qui ont prévalu en mars. »

JP Morgan continue néanmoins d’insister sur l’aspect spéculatif de Bitcoin. Dans la note du 11 juin envoyée à ses clients, on peut notamment lire :

« Il y a peu d’éléments concrets pour déduire que Bitcoin et d’autres crypto monnaies ont un rôle de valeur refuge. Le prix de Bitcoin semble plutôt être corrélé aux actifs risqués, comme les actions. Cela suggère probablement que cette classe d’actif va survivre. Mais plus en tant que véhicule de spéculation que de moyen d’échange ou de réserve de valeur. »

Cela dit, il y a d’autres signes qui ne trompent pas concernant ce revirement d’opinion. Récemment, Coinbase est devenue la première bourse d’échange de crypto monnaies à rejoindre les rangs des clients de JP Morgan. Il s’agit indubitablement d’un développement positif vu qu’en 2017 le CEO de la banque, Jamie Dimon, avait qualifié Bitcoin d’arnaque.

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici