fbpx
Accueil Actualités des cryptomonnaies Actualité de la cryptomonnaie ethereum (ETH) OpenEthereum, qui représentait 50 % des nodes d’Ethereum Classic, se retire

OpenEthereum, qui représentait 50 % des nodes d’Ethereum Classic, se retire

0
45
Ethereum Classic

Ethereum Classic est quelque peu dans la tourmente alors qu’OpenEthereum, qui représente 50 % de ses nodes, a voté en faveur de son retrait d’ETC.

Dans un vote qui a eu lieu sur GitHub, la communauté d’OpenEthereum a également émis des doutes quant à l’immutabilité de la chaîne de blocs ETC. De plus, il était déjà acquis que le client Multi-Geth ne sera pas en mesure de supporter des mises à jour du réseau. Concrètement, cela signifie que des 615 nodes actuellement actifs sur le réseau d’Ethereum Classic, 425 ne seront pas en mesure de se mettre à jour en cas de hard fork.

Actuellement, OpenEthereum opère 294 nodes, Multi-Geth 131. En cas de hard fork, cela signifie qu’il n’y aura plus que 190 nodes pour sécuriser le réseau Ethereum Classic.

OpenEthereum a choisi de mettre un terme à son support du mainnet Ethereum original afin de concentrer ses efforts sur son client Ethereum, anciennement connu sous le nom de Parity-Ethereum.

La fin de l’immutabilité ?

Ethereum et Ethereum Classic ont suivi leur propre chemin après qu’une vulnérabilité dans le contrat intelligent du DAO ait été exploité par des pirates. Vitalik Buterin avait décidé de revenir en arrière afin d’annuler le vol. Les développeurs d’Ethereum Classic s’opposèrent à lui afin d’assurer l’immutabilité de la chaîne de blocs.

Mais avec la dernière hard fork d’ETC, Phoenix, l’immutabilité est à nouveau au centre des débats. Cette fourche a introduit de nouveaux changements internes aux tokenomics du réseau, à savoir les OP-CODEs, introduits en décembre 2019 sur Ethereum via Istanbul. Ces changements ont cassé certains smart contracts, ce qui remet à nouveau en question l’immutabilité d’Ethereum, mais cette fois de Classic aussi.

C’est pourquoi certains se demandent quel est l’intérêt d’avoir de chaîne de blocs quasi similaires. « Si nous avons 2 choses qui sont en fait similaires, qui n’ont aucune différence de principe ou philosophique, si la bonne raison originale qui a provoqué le divorce entre ETH et ETC n’existe plus, je pense que pour le bien de l’écosystème Ethereum, nous devons suivre le consensus de la majorité d’ETH, ou nous prononcer pour la fusion d’ETH et d’ETC, » a écrit Wei Tang, développeur de Multi-Geth et Parity tech.

La réponse des développeurs d’Ethereum Classic

Dans une interview téléphonique accordée à Coindesk, le patron d’ETC Labs, Terry Culver, a reconnu que Parity Technologies avait été « extrêmement généreux » dans son assistance au développement durant ces dernières années. Il a suggéré que les développeurs d’Ethereum Classic devaient trouver le bon équilibre entre l’immutabilité et le besoin d’innover. « Le dogmatisme est contre-productif, » a déclaré Culver.

Cela dit, ce nombre de nodes en chute libre est un problème pour le réseau Ethereum Classic. Il s’agit en effet d’un risque, car une grande variété de nodes est essentielle pour protéger le réseau des attaques.

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici