Une nouvelle semaine passe, et un nouvel incident est à déplorer dans l’univers des cryptos. Si les exit scams dans l’univers opaque DeFi sont inévitables, les failles de sécurité et autres incidents graves au niveau des grandes bourses d’échange, cela devrait avoir lieu une fois tous les 10 ans. Malheureusement, cela continue d’arriver tout le temps. Après crypto.com, c’est au tour de KuCoin de devoir rapporter un piratage. On estime que le hacker a subtilisé pour près de 200 millions de dollars de cryptos.

Table des matières

Piratage de KuCoin : fuite au niveau des clés privées

Le problème s’est manifesté à partir de vendredi. Apparemment, quelqu’un aurait réussi à mettre la main sur les clés privées de « hot wallets » de KuCoin. A savoir des portefeuilles traditionnels que les bourses d’échange sont obligées d’avoir afin de pouvoir traiter les demandes des retraits des clients. Comment est-il possible que quelqu’un mette la main sur une information aussi sensible ? Il y a de grandes chances que ce soit un membre du personnel de KuCoin qui soit derrière le vol. C’est d’ailleurs l’hypothèse qui a été avancée par le patron de Binance, Changpeng Zhao.

Les jetons impactés par le hack de KuCoin

D’après ce que l’on sait, voici les jetons qui ont été volés à l’occasion du piratage de KuCoin. Il s’agirait d’Ethers et de jetons ERC-25 :

  • Ether : pour 4 millions de dollars de jetons
  • Ocean : 21 millions d’OCEAN, pour une valeur d’environ 7,8 millions de dollars
  • VIDT Datalink : 14,49 millions de VIDT, pour une valeur de 14 millions de dollars
  • Synthetix : 540.000 SNX, pour une valeur d’environ 2,7 millions de dollars
  • Silent Notary : 78,9 milliards de SNTR se sont volatilisés
  • Orion Protocol : 3,81 millions d’ORN, pour une valeur de 8,8 millions de dollars
  • Velo Labs : 120 millions de VELO pour une valeur de 70,8 millions de dollars
  • Kardiachain : près de 525 millions de KAI, pour une valeur de 9 millions de dollars
  • Tether a annoncé le gel de 20 millions d’USDT sur Ethereum, et de 13 millions d’USDT sur EOS.
  • COV : pour 560.000 $ de jetons

Désormais, KuCoin est en contact avec les équipes des projets concernés et les bourses d’échange afin de limiter au maximum la casse. Les pertes sèches seront couvertes par l’assurance de KuCoin, a assuré le patron de la bourse d’échange de Singapour, Johnny Lyu.

Les limites de la décentralisation

Une fois de plus, cet incident montre toutes les limites de la décentralisation. Les transactions sans permission, c’est bien, mais que fait-on lorsqu’elles ne sont pas autorisées ? Les maximalistes affirment qu’il ne faut rien faire. Mais est-on de cet avis quand c’est son portefeuille qui est vidé de son contenu ? Les projets concernés s’activent déjà à geler des jetons, à blacklister des adresses ou à préparer une hard fork. On bafoue donc le principe de l’immutabilité, pilier des cryptos. Ce qui reste le moindre mal, car il ne faut pas se le cacher : dans le monde réel, cela ne marche pas.

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici