Jusqu’à présent, les crypto monnaies permettaient de détenir des fonds de façon plus ou moins anonyme. Comme annoncé il y a quelques semaines, le Trésor a bien proposé une loi qui imposerait de facto l’identification des wallets privés.

Table des matières

Comment cela se passera-t-il ?

Selon la proposition du Trésor américain, les citoyens US qui souhaitent retirer pour plus de 3.000 $ dollars de cryptos devront fournir des informations concernant le propriétaire du wallet privé de destination. On peut comprendre que cette règle ne ravit pas les bourses d’échange, vu le travail supplémentaire que cela va représenter. Les utilisateurs seront également confrontés à davantage de bureaucratie. Mais il ne s’agirait que de la transposition de ce qui se passe déjà au niveau bancaire.

À ce stade, il ne s’agit que d’une proposition. Mais ne vous méprenez pas, cela sera implémenté, d’une façon ou d’une autre. Et pas qu’aux États-Unis, d’ailleurs…

Encadrement des cryptos : ce n’est que le début

Tout ceci est écrit de longue date. L’année dernière, la FATF a déjà émis des recommandations allant en ce sens, notamment en terme de « travel rule ». Que l’on soit d’accord ou pas avec ces nouvelles règles, elles seront imposées. Il serait naïf de croire que les cryptos pourront échapper à des règles de contrôle sur les flux financiers toujours plus stricts. La popularisation et la légitimation des crypto monnaies est à ce prix.

La finance décentralisée, victime collatérale de ces règles ?

Les experts de l’industrie craignent que ces nouvelles règles fassent une victime collatérale, à savoir le secteur DeFi. Si tous les wallets privés doivent être identifiés, que se passera-t-il avec les smart contracts qui drainent parfois des milliards de dollars ? Cela pourrait même toucher Ethereum, vu que son système de staking impose l’envoi de 32 ETH.

Une piqûre de rappel pour les maximalistes

Cet épisode montre une fois de plus que si les autorités veulent mettre des bâtons dans les roues des cryptos, elles en ont le pouvoir. Certes, la chaîne de blocs est par définition décentralisée. Mais pour qu’elle soit véritablement utile, elle doit pouvoir interagir avec les systèmes traditionnels. Il suffit aux gouvernements de couper ou de perturber ces ponts pour diminuer fortement l’attrait des cryptos.

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici