Après Bitcoin, c’est au tour d’Ethereum d’être une source de satisfaction pour ses investisseurs. Après avoir franchi timidement la barre des 1.400 $ ces 29 et 30 janvier, la 3e tentative fut la bonne. Depuis qu’ETH a franchi ce seuil le 2 février, il n’a plus regardé en arrière. Désormais, le jeton est à plus de 1660 $ au moment d’écrire ces lignes. De quoi ravir les aficionados de la crypto monnaie de Vitalik Buterin.

Pourquoi ETH est à un nouvel ATH ?

Ethereum poursuit sa séance de rattrapage par rapport à Bitcoin, selon Elie Le Rest, partenaire de la firme de trading quantitatif Exo Alpha. « Il semblerait qu’Ethereum ait encore une marge haussière, la crypto monnaie pourrait établir de nouveaux records dans les jours et semaines à venir, » a-t-il déclaré. « Vu la popularité du secteur DeFi qui est principalement facilité par Ethereum, et ETH 2.0 qui pointe à l’horizon, on peut raisonnablement s’attendre à la forte probabilité d’assister à une hausse solide du prix de l’Ether au cours de l’année 2021. »

L’activité intense sur le marché des options montre que les traders sont très optimistes pour le futur du prix d’ETH. Certaines options montrent qu’un prix à 5 chiffres commence à être envisagé par certains acteurs du marché.

Bitcoin repart à la hausse, tiré par Ethereum ?

Tiré par Ethereum ? Ou en raison de l’événement organisé par MicroStrategy afin de convaincre des entreprises de convertir une partie de leur trésorerie en Bitcoin ? Peu importe, Bitcoin est reparti à la hausse après avoir évolué autour de 33.000-34.000 dollars pendant la majeure partie de ces 2 dernières semaines.

Reste à savoir si BTC, à l’instar d’Ethereum, va atteindre un nouveau pic dans un futur proche. Joel Kruger, stratégiste de LMAX Digital, reste prudent. « On ne peut pas totalement exclure une nouvelle poussée au-dessus des 40.000 $. Mais nous pensons que la balance du risque penche plutôt pour une consolidation un peu chaotique, » a-t-il déclaré. « Les études techniques à moyen et long terme confirment ce scénario. Les prix restent assez élevés suite à la hausse parabolique de janvier, » a-t-il ajouté.

Il est intéressant de noter que l’intérêt ouvert sur les contrats à terme Bitcoin du CME, où sont actifs la majorité des institutionnels, a chuté de 29 % depuis le record du 14 janvier. Ce serait plutôt bon signe : cela montrerait que ces investisseurs sont moins intéressés par la prise d’une assurance (hedge). Mais cela pourrait également signifier qu’ils s’intéressent davantage à Ethereum. Selon Kruger, le consensus et l’adoption ramènent tout à Bitcoin. Mais ceux qui pensent avoir manqué le train BTC peuvent être tentés de se rattraper avec Ether, selon lui.

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici