Depuis environ un mois, les crypto-monnaies traversent une tendance baissière qui fait craindre le pire à certains analystes. Après avoir flirté plusieurs fois avec les 40.000 $, Bitcoin teste à nouveau la zone de support des 32.000 $. S’il y a des nouvelles positives, d’autres, négatives, empêche les cryptos de repartir de l’avant.

Table des matières

El Salvador : le ministre du Commerce précise la loi à venir

Le président du Salvador a provoqué beaucoup d’enthousiasme dans la communauté Bitcoin après avoir annoncé que BTC allait avoir cours légal dans son pays. Pour les maximalistes, il n’y a aucun doute : il s’agit de la première étape vers l’annihilation des monnaies nationales. Si c’est une bonne nouvelle pour l’adoption de Bitcoin, il ne faut néanmoins pas perdre de vue que la monnaie officielle de ce pays est le… dollar. Et comme l’a confirmé le ministre du Commerce à l’occasion d’une conférence de presse, Bitcoin ne va pas remplacer le dollar, mais le complémenter. Les prix resteront exprimés en dollars.

Soyons honnêtes, la loi va simplement dire que quelqu’un qui accepte Bitcoin pourra être payé en Bitcoin si l’acheteur souhaite payer en BTC. Soit quelque chose qui se passe déjà dans le monde entier ou presque.

Trump n’aime pas Bitcoin

L’ex-président américain Donald Trump y est également allé de sa petite sortie concernant Bitcoin. Il a déclaré ne pas l’apprécier « car il concurrence le dollar, cela ressemble à une arnaque qui affecte la valeur du dollar. »

Les autorités américaines ont-elles vendu une partie de la rançon de Colonial Pipeline

Ce lundi, le département de la justice américain a annoncé avoir récupéré pour 2,3 millions de Bitcoins qui avaient été versés par Colonial Pipeline en guise de rançon aux pirates informatiques qui avaient perturbé ses opérations. Au total, la société de transport de produits pétroliers avait payé environ 4,4 millions de dollars en BTC. Après avoir suivi la transaction sur la chaîne de blocs, le FBI est parvenu à identifier une partie de ces fonds et à les geler.

Certains pensent que des Bitcoins saisis ont été vendus récemment par les autorités américaines, et sans volonté de maximiser les profits, histoire de faire vaciller le marché. Parmi les autres mauvaises nouvelles, il y a Ruffer qui a annoncé avoir vendu toute sa position Bitcoin.

MicroStrategy persiste et signe

Pour finir sur une « bonne » nouvelle, le permabull Michael Saylor a annoncé une nouvelle émission d’obligations garanties à hauteur de 400 millions de dollars. Avec de la dette ou ses fonds propres, MicroStrategy est apparemment bien décidée à poursuivre sa stratégie du all-in sur Bitcoin.

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici