Nous y sommes enfin : la hard fork London a été activé sur le mainnet Ethereum. L’événement a engendré un mini rally pour ETH, dont le prix a plafonné jusqu’à 2.850 $ il y a quelques heures. Bitcoin est également en hausse.

Table des matières

London : les conséquences pratiques

Comme vous le savez, la MAJ London contient 3 EIP significatifs pour le réseau Ethereum. À savoir l’introduction de frais fixes de transaction + un « pourboire » (tip) que l’on peut ajouter pour encourager les mineurs à donner la priorité à sa transaction. Cela devait contribuer à faire baisser le prix des transactions, à lisser les fluctuations que l’on connaissait. J’étais perplexe quant à l’efficacité dispositif pour atteindre le premier objectif, pour l’instant on ne voit pas vraiment de différence. Mais il conviendra de tirer des conclusions lorsqu’on aura plus de données.

Mais l’EIP le plus important concerne l’élimination (burning) de ces frais fixes. Avec ce dispositif, Ethereum rend caduc l’argument principal de ses détracteurs, à savoir qu’il s’agit d’une crypto inflationniste. Enfin, la taille des blocs est désormais dynamique, ce qui devrait améliorer les temps d’attente durant les périodes de congestion du réseau.

Ethereum : l’ultra sound money

À ce titre, ConsenSys a lancé une campagne visant clairement à prendre des parts de marché à Bitcoin. Alors que BTC est qualifié de « sound money », ConsenSys qualifie ETH d’ ultra sound money. Car is Ethereum élimine les frais de transaction fixe, il y a également de grosses quantités de jetons qui sont gelés dans le stacking Ethereum 2.0 et dans diverses applications DeFI.

De quoi relancer la guéguerre entre maxis d’Ethereum et de Bitcoin ? Très certainement. Peter McCormack a déjà pleurniché sur Twitter. Peu importe, Ethereum a burné depuis la mise à jour pour 400.000 $ d’ETH par heure, pour un total de plus de 4.000 ETH au moment d’écrire ces lignes (source : https://ultrasound.money).

Un meme a d’ailleurs été lancé pour symboliser cet ultra sound money, nouveau slogan d’Ethereum : la chauve-souris (jeu de mots douteux sur ultra sound et cet animal qui utilise des ultrasons pour se mouvoir…). Un choix très curieux vu l’association de la chauve-souris avec le coronavirus. Mais bon, Bitcoin a ses yeux laser, Ethereum sa chauve-souris… On ne s’ennuie jamais à Cryptoland.

Vitalik plus confiant pour ETH 2.0

Grâce au succès de l’implémentation de London, Vitalik Buterin s’est déclaré « plus confiant » en ce qui concerne l’implémentation d’Ethereum 2.0. Qui devra être l’apogée de la transformation d’Ethereum.

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici