Environ 6 % des Bitcoins en circulation ont été accumulés par des fonds et des entreprises. Ce chiffre met en exergue l’adoption croissante des cryptos par les institutionnels.

Selon Buy Bitcoin Worldwide, 816.379 BTC, représentant une valeur de 40,1 milliards de dollars, sont actuellement détenus par 14 émetteurs de fonds et gestionnaires d’actifs Bitcoin. Cela représente environ 4 % de la masse monétaire en circulation.

Le leader du secteur, le Grayscale Bitcoin Trust, possède plus de 3 % des jetons Bitcoin. Le trust gère 654.600 BTC (d’une valeur de 32 milliards de dollars). XBT Provider, de CoinShares, se classe deuxième avec 48.466 BTC (soit 2,4 milliards de dollars) représentant 0,23 % des BTC existants. Les 12 émetteurs restants possèdent 113.313 BTC, soit 0,54% des jetons.

Buy Bitcoin Worldwide suit également 34 entreprises publiques qui détiennent du Bitcoin dans leur trésorerie. Elles contrôlent collectivement 1 % des Bitcoins en circulation.

MicroStrategy, le champion des détenteurs de BTC non privés

La moitié de tous les Bitcoins détenus par les entreprises publiques est en possession de MicroStrategy. La dernière acquisition de la société de Michael Saylor date du début du mois de juillet. L’entreprise possède désormais 108.992 BTC, pour une valeur de 5,3 milliards de dollars.

Le constructeur de véhicules électriques Tesla possède pour sa part 20 % des Bitcoins détenus par des entreprises privées. La société de Musk a accumulé 42.902 BTC, pour une valeur de près de 2,1 milliards de dollars.

Les sociétés non cotées ont accumulé 174.068 BTC. Environ 80 % de ces Bitcoins sont détenus par Block.One. La société possède 140.000 BTC, d’une valeur de 6,8 milliards de dollars.

Cependant, les estimations varient en fonction des fournisseurs de données. Certains analystes évoquent 1,4 million de BTC dans les bilans des gestionnaires d’actifs et des entreprises. Des services publics posséderaient 260.000 BTC.

Les institutionnels s’intéressent aussi à Ethereum

Alors que les grandes entités engloutissent BTC, Ethereum semble avoir subi un choc de l’offre suite à la hard fork London qui a introduit un mécanisme de burning des frais de transaction, payés en ETH.

Selon Watch The Burn, 97.369 Ethers (d’une valeur de 313,5 millions de dollars) ont été détruits au cours des 21 jours qui ont suivi la MAJ London. Ce qui signifie qu’en moyenne 4.637 ETH sont éliminés chaque jour. Dans l’ensemble, le mécanisme de destruction des jetons Ethereum a entraîné une réduction nette de 35 % du nombre d’ETH créés via le minage.

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici