Il n’y a que dans les cryptos que l’on voit ça. Hier après-midi, des informations se sont mises à circuler concernant un « partenariat » entre Litecoin et Amazon. Les clients du géant américain de la distribution vont être en mesure de payer en LTC. Le prix de la crypto bondit et tire le marché vers le haut. Il y a juste un problème : il s’agit d’un fake. Bien préparé, certes, mais qui aurait dû être détecté par des médias obnubilés par le scoop.

Table des matières

Une fake news qui va coûter cher à de nombreux traders

Les médias qui relaient des informations non vérifiées, cela n’arrive que trop souvent. C’est d’autant plus malheureux quand cela a des conséquences financières, comme ce fut le cas pour ce hoax Litecoin. Si l’opération a requis des préparatifs minutieux, l’idée était simple. Les auteurs ont commencé par réserver un nom de domaine bidon, walmart-corp.com, afin d’avoir une adresse e-mail associée au géant américain. Ils ont ensuite publié un communiqué de presse au nom d’Amazon Inc. sur GlobeNewsWire.com. Ce site n’a apparemment pas vérifié grand-chose au moment de la validation du communiqué de presse, ce qui est assez effarant.

Amazon Litecoin GlobeNewsWire

Ensuite, tous les médias ou presque sont tombés dans le panneau. Outre les traditionnels médias cryptos, Yahoo, Reuters et CNBC se sont mis à relayer l’information. La fondation Litecoin l’a également fait sur son compte Twitter, malgré le fait que Charlie Lee était cité. Le prix de LTC s’est envolé dans les minutes qui suivent. Ce sont des gens comme vous et moi qui ont flairé l’arnaque. Lorsque j’ai vu passer le communiqué sur Telegram, ma réaction immédiate fut : « Comment peut-on conclure un partenariat avec une cryptomonnaie décentralisée ». Cela n’avait pas de sens, un titre « Walmart va ajouter LTC à ses méthodes de paiement » eut été un peu plus logique. Le choix de Litecoin est également curieux, habituellement les entreprises commencent avec Bitcoin.

Litecoin Walmat : comment le pot aux roses a été découvert

Ensuite, le domaine de l’adresse e-mail qui ne correspond pas au site officiel de Walmart aurait dû mettre la puce à l’oreille des médias. Dans l’un de mes groupes Telegram, un membre a immédiatement relevé que le domaine walmart-corp.com avait été réservé récemment. À ce moment, l’arnaque est presque établie. Mais les articles continuent d’être publiés (notamment Reuters), alors que les sources à la base de l’information réalisent qu’elles ont été dupées et commencent à effacer leurs contenus. C’est malheureusement trop tard, les auteurs ont probablement déjà vendu leurs LTC ou fermé leurs positions long leveragées pour passer short. Le pump & dump est un succès.

S’informer devient un véritable défi

Cet épisode montre à quel point il est de plus en plus difficile de s’informer. Certes, si on veut valider des opinions préconçues, il y a des médias adaptés à chacune d’entre elles. Mais quand on est simplement intéressé par la vérité, c’est très compliqué. Vu le caractère biaisé de la majorité des médias, il faut sans cesse vérifier et recouper les informations. Sans quoi on risque d’être floué aussi.

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici