Tandis que les cryptos poursuivent leur processus de consolidation, un Tweet plutôt acide du CEO de Three Arrows Capital a relancé le débat sur les frais de transaction d’Ethereum. Cela fait des semaines que l’on se situe au-dessus de 50-60 gwei, avec des pics pouvant atteindre 200 gwei. Ce qui agace clairement certains utilisateurs (et moi le premier).

Zhu Su, cofondateur du fonds spéculatif crypto Three Arrows Capital, a expliqué sur Twitter ce week-end qu’il avait « abandonné Ethereum malgré son soutien dans le passé ».

Nouveau débat sur les frais de transaction d’Ethereum

Les frais élevés de transaction sont la principale raison invoquée par Zhu pour déserter le projet. Selon lui, ce problème n’a pas l’attention qu’il mérite de la part des développeurs et de la communauté, car ils sont « déjà beaucoup trop riches pour se souvenir de ce qu’ils avaient initialement prévu de faire ». Il a également déclaré : « Se palucher en regardant les frais burnés alors que les nouveaux entrants ne peuvent pas se permettre de payer les frais de transaction est dégoûtant. »

Sans surprise, le Tweet de Zhu Su a attiré l’attention de nombreux membres de la communauté, certains allant dans son sens, d’autres prenant la défense d’Ethereum.

Parmi les nombreux participants à la discussion se trouvait Antonio Juliano, fondateur dYdX, une bourse décentralisée sur Ethereum. Commentant le point de vue acerbe de Zhu sur Ethereum, Juliano a écrit: « Je ne me serais pas exprimé en des termes aussi durs, mais je suis plutôt d’accord. »

Venant plus fermement à la défense d’Ethereum, cependant, Chris Burniske, partenaire de Placeholder, a déclaré sur Twitter que son entreprise « n’abandonne pas ETH », bien qu’ils « anticipent un futur avec plusieurs chaînes. »

Un peu de patience

« Ethereum a un plan pour réduire les frais afin d’avoir une base mondiale d’utilisateurs, tout en préservant une neutralité crédible. Alors que de nombreuses alt en L1 sont maintenant moins chers, car beaucoup moins utilisées, pour la plupart, je ne vois pas de plan aussi sophistiqué. Nous verrons, » a ajouté Burniske.

Cependant, et peut-être en raison du buzz générée par son Tweet rageur initial, Zhu Su est quelque peu revenu sur ses propos, affirmant que le mot « abandon n’est pas le bon ».

Il a ajouté : « il y a d’excellentes équipes qui travaillent au scaling d’Eth (L2) », mais il préfèrerait un focus sur « les utilisateurs plutôt que sur les investisseurs ».

Amen.

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici