Va-t-on enfin avoir plus de visibilité concernant le futur des cryptomonnaie en Inde ? Nous semblons arriver à la fin du tunnel après des dizaines d’articles annonçant le bannissement des cryptos dans ce pays. Cependant, bien qu’on se rapproche de l’épilogue, il semblerait que personne ne sait toujours pas vraiment ce qu’il y aura dans le projet de loi qui devrait être présenté d’ici la fin du mois.

Selon CoinTelegraph, le projet demande un vote législatif sur la création d’une monnaie numérique officielle tout en bannissant « toutes les crypto-monnaies privées ». Cependant, il semble y avoir beaucoup de confusion concernant ce que les autorités entendent par crypto privée. Certains évoquent Monero ou Zcash. Pour d’autres, ce sont toutes les cryptos qui seront concernées.

Toutes les cryptos, ou juste les privacy coins ?

Le fondateur du site d’actualités crypto CoinCrunch India, Naimish Sanghvi, fait partie du second quand. Il a déclaré :

« Dans le rapport 2019 du ministère des Affaires économiques sur les crypto-monnaies, ils ont essentiellement dit que tout ce qui n’est pas souverain est une cryptomonnaie privée. » Le rapport de 2019 en question recommandait le bannissement de toutes les cryptos non officielles.

Cependant, le directeur du marketing de la bourse d’échange indienne WazirX a appelé au calme et minimisé les craintes d’une interdiction pure et simple.

Hier, dans un article sur Linkedin, Kundliwal a souligné que les cryptos ne peuvent pas être interdites, mais seulement encadrées. De plus, il n’y a pas de clarté concernant le concept de « crypto monnaie privée ».

Il a ajouté que « Shri Narendra Modi, Nirmala Sitaraman, le ministère des Finances et de nombreux politiciens éminents et sains d’esprit ont répété qu’il n’y aurait pas d’interdiction généralisée. »

Les Indiens ont paniqué quand même

Pendant ce temps, la députée indienne de Shiv Sena, Priyanka Vickram Chaturvedi, a déclaré dans une interview accordée le 24 novembre à India Today que l’interdiction proposée est un « retour en arrière, et un peu trop tardive ». Elle a dit:

« L’interdiction des crypto-monnaies privées met fondamentalement fin à l’idée même d’une nouvelle fintech qui pourrait devenir un énorme générateur d’emplois et de croissance. »

Le marché a réagi de manière spectaculaire à l’annonce d’une éventuelle interdiction. Les prix sur WazirX se sont effondré mercredi matin à 3h30 UTC alors que les utilisateurs se précipitaient pour liquider leurs jetons. La panique a fait lourdement chuter le prix du Bitcoin (BTC), de l’Ether (ETH) et du Cardano (ADA).

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici