fbpx
Actualité de la cryptomonnaie bitcoin (BTC)

Utiliser Bitcoin et autres en France : C’est possible

En ces temps d’inflation, de perte de valeur de l’argent, les crypto-monnaies comme le bitcoin jouent un rôle élémentaire. De nombreux clients se réfugient littéralement dans des placements alternatifs comme les métaux précieux, mais aussi le bitcoin et d’autres crypto-monnaies. Mais la question de la réglementation est toujours aussi complexe. En effet, les gouvernements, y compris en France, ne font pas vraiment confiance à cette nouvelle “monnaie” et le bitcoin et autres sont malheureusement toujours considérés comme des placements financiers douteux et louches. Pourtant, même les casinos utilisent même le bitcoin comme moyen de paiement, comme le montre clairement l’exemple de Casino777. L’acceptation a augmenté dans le monde entier. La politique financière déplorable des banques centrales y est pour quelque chose.

1.            Telle est la situation législative en France en ce qui concerne le bitcoin et autres

Jusqu’à présent, le bitcoin n’est pas vraiment réglementé dans presque tous les pays industrialisés. Il existe certes quelques propositions de loi et tentatives, mais le bitcoin et de nombreuses autres crypto-monnaies sont toujours synonymes de pure liberté pour les utilisateurs, avec un certain risque. Comme les cryptos ne sont pas non plus soumises à une véritable réglementation en France, elles sont souvent utilisées comme objet de spéculation. Par le passé, on a souvent assisté à des chutes de cours dramatiques, mais aussi à des sauts de cours à des hauteurs insoupçonnées en très peu de temps. Même de petites nouvelles dans le secteur suffisent à influencer le cours. Cela n’a guère changé, même si le cours du bitcoin est désormais assez “stable” au-dessus de 30000 dollars américains.

En ce qui concerne la réglementation en France, cela concerne principalement les bourses sur lesquelles le bitcoin est négocié. L’objectif est de rendre le commerce plus sûr pour les clients. La protection contre la fraude et les licences pour les bourses sont un moyen de continuer à taxer le commerce des cryptomonnaies à l’avenir. Après tout, il s’agit d’un commerce qui se chiffre en milliards. En principe, acheter et vendre des bitcoins ou simplement les posséder et les “détenir” ne pose absolument aucun problème aux utilisateurs de France et même de toute l’Union européenne.

En ce qui concerne la fiscalité, il arrive souvent qu’après une certaine période de détention (comme pour l’or), les gains ne soient pas imposés. Cela dépend toutefois de la législation de chaque pays, qui est parfois formulée de manière confuse. Il y a longtemps qu’il n’y a pas d’accord sur la question de savoir dans quelle mesure le bitcoin et autres doivent être traités fiscalement. Mais dans l’ensemble, les premiers progrès en matière de réglementation des crypto-monnaies se font sentir. Et pas seulement en France, mais surtout en Europe.

2.            Pourquoi les crypto-monnaies sont-elles la technologie du futur ?

La monnaie fiduciaire n’a de valeur qu’en fonction des banques centrales, qui baissent ou augmentent le taux directeur à leur guise. Comme cela s’est produit par le passé, l’inflation représente un grand danger pour l’économie mondiale et les citoyens. Par exemple, l'”étalon-or”, qui a été supprimé au début de la guerre du Vietnam. Les devises ne sont plus liées à l’étalon-or et les monnaies perdent ainsi de leur valeur et les citoyens de leur pouvoir d’achat. L’argent est “réimprimé” à volonté et ne vaut pas la somme inscrite sur le papier. De plus, les situations politiques font rapidement fluctuer les monnaies.

Contrairement à la monnaie fiduciaire, les crypto-monnaies comme le bitcoin sont de nature complètement décentralisée. Aucun gouvernement au monde ne peut les influencer ou même les contrôler. Parce que, si l’on prend l’exemple du bitcoin, chaque transaction doit être validée par le réseau bitcoin. Sûr, libre de toute influence extérieure et absolument indépendant, le bitcoin en particulier l’est aussi en France. Bien sûr, il existe encore de fortes fluctuations des cours, car de nombreux utilisateurs spéculent avec le bitcoin, mais les cryptomonnaies sont fondamentalement une technologie d’avenir absolue. La blockchain permet de retracer les transactions tout au long de la vie et de manière irrévocable.

Les valeurs immobilières ou les propriétés, par exemple, peuvent être enregistrées dans la blockchain. Ainsi, le passage chez le notaire appartiendrait au passé. À l’heure de la numérisation, les cryptomonnaies sont presque obligatoires pour valider rapidement et numériquement de nombreux processus et les immortaliser dans la blockchain. Ce facteur a déjà été reconnu par des pays comme le Salvador, qui ont même fait du bitcoin un moyen de paiement légal. Toutes les régions du monde ne disposent pas d’une infrastructure bancaire. Effectuer des paiements rapidement et en toute sécurité est possible sans problème avec le bitcoin et d’autres cryptos.

3.            En France aussi, de nombreuses boutiques acceptent le bitcoin comme moyen de paiement

Dans de nombreuses villes françaises, les citoyens peuvent échanger de l’argent fiat contre du bitcoin aux “distributeurs de bitcoin” et le stocker sur leur propre portefeuille (porte-monnaie numérique en bitcoin). De nombreuses boutiques en ligne et également des prestataires de services acceptent le bitcoin comme moyen de paiement. Simplement via une application et un code QR, les paiements se font rapidement. Et ce, en temps réel, au cours le plus récent. Ceux qui ont acheté leurs premiers bitcoins il y a dix ans sur les plateformes et bourses connues ne se doutaient pas à l’époque de l’ampleur insoupçonnée que prendrait leur prix.

Il est intéressant de noter que de plus en plus de prestataires de paris sportifs et de casinos en ligne ont intégré le bitcoin dans leurs modalités de paiement. La réputation des cryptos n’a cessé de s’améliorer. Autrefois plutôt considéré comme une monnaie pour le darknet, le bitcoin est désormais un moyen de paiement accepté dans le monde entier. Seul le nombre de boutiques et de prestataires de services proposant des paiements en bitcoins est encore relativement faible. Cela dépend un peu du pays, la France étant connue pour quelques boutiques qui acceptent effectivement les cryptomonnaies.

On peut en tout cas s’attendre à ce que l’acceptation augmente considérablement dans les années à venir. La politique de taux d’intérêt misérable des banques centrales et la perte de valeur de l’argent causée par les crises politiques rendent le bitcoin et les autres monnaies à nouveau attractives pour la société. Ce n’est pas seulement la valeur actuelle qui compte, mais surtout l’indépendance et la gestion décentralisée par blockchain dans laquelle évolue le bitcoin. C’est au plus tard en 2017 – lors du dernier grand tourbillon autour du bitcoin – que les médias se sont intéressés de plus près aux cryptomonnaies et en ont parlé. Ainsi, le terme bitcoin est devenu familier au dernier citoyen du monde et de plus en plus de personnes investissent dans la plus connue et surtout la première crypto-monnaie.

4.            Jouer maintenant au casino avec le bitcoin comme moyen de paiement

Le portefeuille de casinos en ligne avec Bitcoin est encore assez rare. Mais de plus en plus de prestataires acceptent également les cryptomonnaies. Le fait que certains États, comme le Salvador, aient légiféré sur le bitcoin fait que ce dernier est de plus en plus populaire, et pas seulement dans ce pays. En Amérique du Sud, d’autres pays mentionnent l’introduction du bitcoin et la possibilité d’effectuer des paiements avec cette monnaie.

Actuellement, le bitcoin est un “objet de spéculation” apprécié des investisseurs à la recherche d’une forme de placement alternative. Les prochaines années montreront néanmoins dans quelle mesure les cryptomonnaies trouveront une voie équivalente à celle du dollar américain ou de l’euro.

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

Acheter vos crypto-monnaies sur COINBASE

Abonnez-vous à la newsletter !

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !