Guide Bitcoin : présentation, fonctionnement, les wallets, le minage, comment acheter et vendre

Bitcoin fut en 2009 le premier projet de crypto-monnaie décentralisée à voir le jour. Le Whitepaper, signé du pseudonyme Satoshi Nakamoto, stipule que l’objectif est de faciliter les paiements entre particuliers sans intermédiaire grâce à l’utilisation de signatures numériques. Ce genre de technologie n’étant pas neuve, il fallait trouver une solution à cette désintermédiation. Celle-ci s’est matérialisée par la création d’un réseau décentralisé P2P propulsé par la technologie de la chaîne de blocs. C’est Bitcoin qui a encouragé l’émergence des nombreuses crypto-monnaies qui composent aujourd’hui ce riche écosystème.

Bitcoin
Iaremenko Sergii : Shutterstock.com

Bitcoin en bref

Pourquoi Bitcoin ?

La crise financière de 2008 et ses conséquences, qui ont engendré de nombreux soucis comme la crise de la dette européenne, ont mis en exergue le risque qui est posé par les institutions financières. Les clients de banques qui font face à des bank runs peuvent se retrouver dans l’incapacité d’accéder à leur argent, ou de façon encadrée. Ce fut notamment le cas à Chypre, lorsque des mesures de contrôle des capitaux furent prises en 2013 pour n’être levées totalement qu’en 2015.

ATM Bitcoin
JeremyWord / Shutterstock.com

Avec Bitcoin, les utilisateurs deviennent en quelque sorte leur propre banque. Personne ne peut décider de geler leurs fonds. Personne ne peut empêcher une transaction d’avoir lieu. De plus, la dévaluation de BTC n’est pas possible vu que la masse monétaire maximale est définie à l’avance. Il s’agit d’une véritable révolution dans une économie gouvernée par les tiers de confiance, la centralisation et les décisions arbitraires des banques centrales.

Bitcoin : fonctionnement

Bitcoin fonctionne sur base de la technologie de la chaîne de blocs. En bref, il s’agit d’une base de données distribuée dont les entrées sont rassemblées dans des blocs qui s’ajoutent les uns derrière les autres pour former une chaîne immuable. Alors que dans un système traditionnel centralisé les transactions peuvent être altérées, c’est impossible avec la blockchain. Ce système supprimant les intermédiaires, cela signifie que les utilisateurs peuvent utiliser Bitcoin en toute liberté, sans interférence externe. Des algorithmes cryptographiques s’assurent de la validation des transactions. Ce processus de validation est effectué par ce que l’on appelle les mineurs, des personnes qui mettent à la disposition du réseau la puissance de calcul (hash rate) requise à la résolution des problèmes informatiques nécessaires à la création des nouveaux blocs qui contiennent les transactions.

organisation des blocs BTC
organisation des blocs et des données BTC – source White paper Bitcoin

Pour utiliser Bitcoin, il suffit de créer un wallet, ou portefeuille. Celui-ci devient l’équivalent d’un compte en banque dans le système financier traditionnel. Ce processus de création prend moins d’une minute. D’un clic, l’utilisateur reçoit sa clé publique et sa clé privée. La clé publique correspond au numéro de compte. La clé privée au mot de passe que le détenteur d’un compte bancaire utilise pour le gérer en ligne. Le portefeuille créé, l’utilisateur peut librement envoyer ou recevoir des fonds n’importe où dans le monde.

Les forks de Bitcoin

Outre Bitcoin, il existe de nombreuses crypto monnaies qui ont un nom similaire. Les plus connues Bitcoin Cash, Bitcoin SV, Bitcoin Diamond, Bitcoin Gold. Ces crypto monnaies sont nées de fourches (fork) de Bitcoin. En bref, une fourche est une continuation distincte d’une chaîne de blocs existante. N’importe quelle chaîne de blocs open source peut-être fourchée. Ces forks ont parfois lieu à l’initiative du projet, lorsqu’il souhaite effectuer des changements fondamentaux au code. Mais elles peuvent également permettre à de nouveaux projets de naître.

histoire des forks Bitcoin
histoire des forks Bitcoin ayant mené à Bitcoin Cash – source https://www.visualcapitalist.com/major-bitcoin-forks-subway-map/

Vu qu’une crypto-monnaie comme Bitcoin est décentralisée, il n’y a pas d’autorité centrale. Cela signifie que les décisions doivent être prises de façon collégiale, et qu’il y a fatalement des divergences de vues lorsque de grandes orientations doivent être décidées. C’est ce qui a débouché sur la création de Bitcoin Cash, Bitcoin SV, etc. Chaque faction a décidé de recourir à une fourche pour développer la vision de Bitcoin qu’elle considère comme étant légitime. Dans d’autres cas, Bitcoin a simplement servi de base pour le développement d’une nouvelle crypto complètement différente.

Quel wallet Bitcoin choisir ?

Portefeuille cryptos Exodus
Le portefeuille cryptos Exodus – source exodus.io

S’il est possible de conserver ses Bitcoins sur le wallet d’un acteur centralisé tel que Coinbase ou Binance, cela va quelque peu à l’encontre de l’idée. Pour des raisons de sécurité, il est fortement conseillé de conserver ses crypto monnaies sur son propre wallet. Celui-ci peut prendre différentes formes, avec des avantages et des inconvénients propres :

  • Bitcoin Core : il s’agit du wallet officiel du projet. Il est très sûr, mais il télécharge l’intégralité de la chaîne de blocs. Cela signifie aussi qu’il est très lourd, donc peu recommandé
  • Wallet desktop : il s’agit d’un programme que vous installez sur votre PC. Vous accédez à votre portefeuille via votre clé privée. Les solutions de ce type les plus populaires sont Exodus, Electrum, Jaxx, Atomic Wallet, MultiBit HD, etc. Le wallet desktop offre un bon compromis ergonomie/économie/sécurité, notamment pour les débutants dans les cryptos
  • Wallet physique : tout investisseur sérieux dans Bitcoin se doit d’investir dans un wallet physique. Il s’agit d’un appareil compact qui se branche par USB à votre ordinateur. En bref, il permet de stocker votre clé privée de façon cryptographique. L’accès au wallet physique est protégé par un mot de passe. Les hardware wallets les plus populaires sont ceux de la marque française Ledger et de Trezor.
  • Wallet pour mobile : les wallets pour mobile sont intéressants pour stocker les satoshis que l’on peut utiliser dans le cadre de nos paiements au quotidien. Vu la nature portable du téléphone, il est déconseillé de conserver des quantités substantielles de BTC sur un tel portefeuille. Les meilleurs wallets Bitcoin mobiles sont Jaxx, Mycelium, Blockchain, Coinomi, etc.
Ledger Nano S
Ledger Nano S – source Ledger.com

Comment miner du Bitcoin ?

Bitcoin étant une crypto-monnaie de type Proof of Work, vous devrez mettre à la disposition du réseau une puissance de calcul appréciable pour miner du BTC. Celle-ci peut provenir de plusieurs sources :

  • De mineurs ASIC
  • De cartes graphiques (GPU)
  • D’un service de minage cloud dédié comme Genesis Mining

Aujourd’hui, le marché du minage de Bitcoin est dominé par les mineurs ASIC et les services cloud. Ces derniers sont particulièrement intéressants pour les personnes qui résident dans des pays où l’électricité est relativement chère. En effet, outre l’investissement nécessaire dans l’équipement, la facture énergétique pèse très lourd dans les frais de fonctionnement d’un mineur. Les services cloud de minage étant installés dans des pays où l’électricité est la moins chère, ils sont souvent plus économiques. De plus, ils bénéficient de tarifs préférentiels en raison de leur consommation industrielle. Ils sont également beaucoup plus confortables. En bref, il suffit de payer et l’opérateur de cloud mining se charge de tout.

Mining et hashrate
Source : Pixabay. Un rig de minage de crypto-monnaies par GPU

Si vous choisissez d’investir dans des machines ASIC pour miner du BTC, il faut les configurer, rejoindre un pool de mining, avoir l’espace requis à la maison, s’assurer qu’elles tournent 24h /24 et 7 jours sur 7, etc. Un pool est un groupe spécial qui compile la puissance de calcul (hash rate) de ses membres afin d’avoir plus de chances de trouver des blocs, et donc de toucher la récompense associée. Chaque membre est ensuite rétribué au prorata du hash rate fourni.

Comment acheter du Bitcoin ?

Si le minage de Bitcoin représente une façon de profiter de la hausse de la crypto monnaie, acheter la crypto est une méthode pour investir dans son futur. Acheter du Bitcoin est aujourd’hui un jeu d’enfant grâce à la bancarisation grandissante des bourses d’échange de crypto-monnaies. En bref, il suffit d’avoir une carte bancaire, un compte en banque ou même du liquide pour pouvoir acheter du Bitcoin. Avant de faire votre investissement, vous devrez créer un wallet Bitcoin afin de stocker vos BTC (voir ci-dessus les différentes options à votre disposition).

Acheter des cryptos sur Bitit

Pour acheter du Bitcoin avec des euros, voici quelques solutions qui ont fait leurs preuves :

  • Bitit : cette start-up française est basée à Paris. Elle vous permet d’acheter du Bitcoin en achat immédiat par carte de paiement, virement ou en cash via les coupons prépayés CASHlib et Neosurf vendus chez les buralistes.
  • Coinbase : Coinbase propose également des achats immédiats de Bitcoin (au prix du marché, il n’y a pas d’order book) avec paiement par carte bleue ou après avoir alimenté son compte avec un virement SEPA.
  • Binance : grâce à sa collaboration avec Simplex, il est désormais possible d’acheter du Bitcoin en euros avec sa carte bancaire sur Binance, la plus grosse bourse d’échange de crypto monnaies du monde
  • BitPanda : cette bourse autrichienne se distingue par la large palette de moyens de paiement offerte pour acheter du BTC (carte, virement, Skrill, Neteller, zimpler, etc.)
  • Changelly : cette solution décentralisée vous permet d’acheter du Bitcoin par carte ou par virement

Acheter sur Coinbase

Comment vendre du Bitcoin ?

S’il est très aisé d’acheter des crypto-monnaies avec du cash, lorsqu’il s’agit de les vendre le choix se réduit quelque peu. Cela dit, il reste de nombreuses options par rapport à la liste ci-dessus :

Convertir en euro Changelly

  • Bitit : la plate-forme française étant régulée, elle vous permet également de vendre du Bitcoin contre de la monnaie sonnante et trébuchante (retrait par virement SEPA)
  • Coinbase : cette bourse est l’un des intermédiaires préférés des investisseurs dans les cryptos pour vendre du Bitcoin. Les retraits en euros se font par virement
  • BitPanda : BitPanda offre de nombreuses façons de retirer vos euros après avoir vendu du Bitcoin. Le virement SEPA, bien sûr, mais aussi les retraits via carte bancaire, Skrill, etc.
  • Changelly : via son partenariat avec Bits of Gold, Changelly vous permet de vendre du Bitcoin contre des euros qui seront transférés vers le compte en banque de votre choix
  • CoinMama : voici une dernière alternative pour vendre du BTC. Le produit de la vente sera transféré en euros vers n’importe quel compte en banque européen

FAQ sur Bitcoin

₿ Qu’est-ce que Bitcoin ?

Bitcoin n’est rien de plus et rien de moins qu’une monnaie décentralisée utilisable sur internet. Le cash du world wide web.

📱 Puis-je utiliser Bitcoin depuis mon mobile ?

Bien-sûr, de nombre e-wallet existent sous forme d’application ! Vous pourrez les découvrir rapidement dans notre guide !

🖧 Comment la puissance de calcul Bitcoin fonctionne-t-elle ?

La puissance de calcul de Bitcoin fonctionne sur un réseau d’ordinateur essayant de résoudre un problème. Des que la force de calcul nécessaire à été mise en œuvre, le gagnant reçoit un peu de cette monnaie virtuelle.