La Suisse souhaite devenir une véritable plate-forme d’échanges de crypto-monnaies au niveau international. Et cette tendance se poursuit puisque la banque privée Maerki Baumann a annoncé accepter de gérer les crypto-actifs de ses clients. C’est la seconde banque privée suisse à franchir ce cap.

Une avancée essentielle

Les institutions financières helvétiques veulent devenir une véritable référence dans le secteur des crypto-monnaies. Si les banques publiques à l’instar de la banque cantonale de Zurich notamment sont frileuses, ce n’est pas le cas des banques privées. En effet, ces dernières souhaitent se distinguer de la concurrence. Maerki Baumann vient de franchir un cap important.

Il faut savoir qu’il y a une demande importante de la part des investisseurs qui souhaitent majoritairement se tourner vers les crypto-monnaies. Il y a quelques semaines, la Falcon Bank annonçait officiellement accepter les fonds en crypto-actifs. Cette fois, c’est dans une publication sur le site Internet de Maerki Baumann que nous apprenons que cette banque a pris la même décision.

Une décision essentielle

Ainsi, on découvre une analyse substantielle autour des crypto-monnaies. La banque Maerki Baumann affirme rester très attentive à la réglementation internationale liée aux crypto-monnaies. Mais elle souhaite les considérer comme un investissement alternatif intéressant et a l’intention de faire profiter de son expérience à ses clients. Même si la banque met les investisseurs en garde quant à la volatilité de ces actifs numériques.

Pixabay – Hans / C’est la seconde banque privée suisse à prendre cette décision.

Dorénavant, Maerki Baumann acceptera donc les crypto-monnaies qui ont été acquises par le biais du minage ou des paiements de services. Cependant, elle confirme qu’il est préférable de ne pas faire d’investissements trop conséquents. L’établissement bancaire a fait le buzz dans le monde entier suite à cette décision et devrait rapidement séduire une toute nouvelle clientèle. Ce qui était bien évidemment le but de l’opération.

Maerki Baumann est donc la seconde banque privée suisse à franchir ce cap décisif. Et ce n’est sans doute qu’un début !

Source :

CryptoVest