On le sait, certains ont très tôt cru au potentiel des crypto-monnaies. Malheureusement, par l’appât du gain et le souci de gagner de l’argent en ne faisant rien ou pas grand-chose, divers naïfs sont allés jusqu’à contracter des crédits à la consommation pour investir dans le Bitcoin et consorts. Ce phénomène a par exemple été visible chez de jeunes Américains. La chute des crypto-devises depuis le début de l’année a placé certains de ses investisseurs dans des situations inextricables. Aujourd’hui, c’est d’Abou Dabi que nous vient une information du même type.

Un prêt de 139 000 dollars !

Les Émirats arabes unis riment pour nous avec gratte-ciel incroyablement hauts, hydrocarbures et argent à gogo. Au cœur d’Abou Dabi, insigne cité du pays, un cryptophile surnommé Cryptohomie et âgé de trente-deux ans a pris le risque inouï d’emprunter 139 000 dollars pour les réinvestir dans les crypto-monnaies. C’est une banque locale – l’Emirates Islamic Bank – qui lui a prêté cette somme, les institutions financières autochtones étant généralement peu regardantes vis-à-vis de leurs nationaux. C’est ce que nous apprend le média NzHerald.

Abou Dabi, c’est également un haut lieu de culture avec même une succursale du musée du Louvre :

L’individu a investi dans le Litecoin, le NEO, l’Ethereum et le Stellar, ainsi que dans diverses petites crypto-devises inconnues du grand public mais auxquelles il croyait. Pas le Bitcoin directement donc, mais des actifs qui l’ont suivi dans sa chute. En effet, entre-temps, les marchés virtuels se sont largement écroulés…

Des monnaies qui ont perdu jusqu’à 95 % de leur valeur

La valeur des crypto-monnaies détenues par l’investisseur imprudent a largement baissé. On parle de 95 % pour certaines devises confidentielles, mais de 80 % pour les ethers, 85 % pour le Litecoin, 77 % côté Stellar et 91 % quant au NEO. Ces pourcentages donnés par ATHCoinIndex ont de quoi faire peur.

Sinon, une courte vidéo vous permettra de visiter le centre-ville d’Abou Dabi sans quitter votre chaise :

D’une manière générale, Cryptohomie a perdu plus des quatre cinquièmes de la valeur de ses investissements initiaux. Chaque mois jusqu’en décembre 2021, il doit pourtant continuer de rembourser 3 381 dollars à son organisme prêteur. Une somme plus que coquette…

Cette histoire est là pour nous donner une leçon : il ne faut surtout pas s’endetter pour investir ! La vraie richesse, c’est de dépenser toujours moins que ce que l’on gagne.

Source :

Cryptonaute

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici