Considérée comme l’une des nations les plus paradoxales du monde, la Chine est ouverte en ce qui concerne le commerce à l’extérieur, mais hautement fermée en ce qui concerne la pénétration des nouvelles technologies au sein de sa population. Fort d’une plage de plus d’un milliard d’utilisateurs, WeChat s’est vu hier sommé par le pouvoir chinois répressif de bannir l’usage de tout mot, supprimer tout article ou tout groupe et même les pages officielles de médias en rapport avec les crypto-monnaies.

WeChat, le réseau social le plus utilisé en Chine

Si vous vivez en Chine nous n’êtes pas sans savoir que le pays est extrêmement complexe en matière de technologies étrangères. Ainsi Google, Facebook et WhatsApp, pour ne citer que celles-là, sont des entreprises dont les produits ne sont pas utilisables en Chine.

À la place les Chinois ont droit à des équivalents dont le très puissant WeChat, développé par la société Tencent. Véritable usine à gaz du réseautage social, WeChat dispose d’une application de messagerie instantanée qui copie peu ou prou le concept WhatsApp, et d’un réseau social (assorti d’une application dédiée) qui copie textuellement le concept de Facebook.

Il est désormais interdit de proposer de l’actualité sur la crypto-monnaie en Chine – Crédits photo : CCTV

Il peut donc arriver à WeChat d’héberger comme le font Facebook ou WhatsApp, des pages, des groupes de discussion. Désormais, si ceux-ci sont en rapport avec les crypto-monnaies ils ne pourront tout simplement plus exister. La Chine monte au créneau et interdit officiellement toute activité médiatique ou commerciale relative aux crypto-devises.

WeChat et les crypto-monnaies, c’est officiellement fini

Au départ ce sont les activités de minage et de trading autour des crypto-monnaies qui ont été interdites par le gouvernement chinois. Puis vint le tour des activités commerciales basées sur les crypto-monnaies.

La Chine explique sa décision par les conséquences catastrophiques que les crypto-devises ont sur son économie. Notamment la volatilité de sa monnaie nationale et une exacerbation de la spéculation autour du yuan, par rapport aux Bitcoin et ETH.

Source :

Bitcoinist