Après avoir co-créé l’Ethereum, Joseph Lubin se lance désormais dans la distribution d’énergie dans le cadre d’un vaste programme mis en place au travers de sa nouvelle start-up ConsenSys.

L’Ethereum au secours de l’environnement

C’est par le biais de Twitter que Grind+, une start-up spécialisée dans la gestion des flux financiers via la blockchain Ethereum, a annoncé la bonne nouvelle :

Grid+ a en effet développé un logiciel baptisé Smart Agents. Ce dernier se charge de gérer en temps réel les paiements des factures d’électricité des consommateurs. La particularité du système étant qu’il est basé sur la blockchain Ethereum.

Via Smart Agents, les consommateurs peuvent acheter et vendre de l’électricité en temps réel. Ce qui est déjà plutôt intéressant. Ce qui l’est encore plus en revanche, c’est que l’énergie distribuée via ce système est purement verte. Issue de champs solaires appartenant à des entreprises privées, mais également des éoliennes.

Smart Agents au secours des énergies renouvelables

L’une des principales problématiques auxquelles font face les sociétés exploitant les énergies renouvelables est celle de la gestion de leurs stocks. En effet, du fait des équipements utilisés pour produire cette énergie verte, en l’occurrence des panneaux solaires et des éoliennes, il demeure complexe d’optimiser le rendement des fermes solaires et éoliennes.

En temps de pluie le rendement des panneaux solaires est réduit. De même qu’en temps de faibles rafales pour les éoliennes. Smart Agents assure donc une optimisation de l’achat et de la revente de l’énergie verte, en fonction des stocks disponibles.

CosenSys : une start-up qui pousse

Même si le succès de ConsenSys n’est pour l’heure que modeste, les récents recrutements laissent à croire que ce dernier occuperait une place de choix dans la stratégie de vulgarisation de l’Ethereum par son principal co-créateur.

ConsenSys a en effet atteint un effectif de 900 employés récemment. Et rien n’exclut que ce chiffre soit revu à la hausse. Voilà une excellente reconversion de la part de Lubin.

Source :

CCN