Dans l’histoire des légendaires équipes de basketball américaines on compte notamment les Chicago Bulls, les Los Angeles Lakers, les Miami Heat. Mais également les Houston Rockets. Cette équipe basée à Houston dans le Texas, un état du sud des États-Unis, est désormais sponsorisé en crypto-monnaies par Bitmain. Du moins par sa filiale Antpool.

Les Houston Rockets : une popularité qui transcende les frontières

Considérée comme l’une des équipes les plus titrées de la NBA, les Houston Rockets ont une réputation et une popularité qui transcendent les frontières. Très populaire en Chine justement parce qu’une icône du sport chinois y officia entre 2002 et 2011, en l’occurrence le très élancé Yao Ming et ses 2 mètres 29, les Houston Rockets ont tapé dans l’œil de Bitmain.

Ce dernier a décidé de les sponsoriser à coup de bitcoins. Il faut savoir que Bitmain est un important acteur du minage de bitcoins. Le géant à capitaux chinois détient Antpool, une filiale qui représente en quelque sorte son bras armé à l’étranger. Ce qui explique d’autant plus le choix des Houston Rockets.

La légende chinoise des Houston Rockets, Yao Ming – Crédits photo : Wikimedia Commons

Comme le souligne d’ailleurs si brillamment Haijiao Li, Directeur des opérations d’Antpool à l’étranger, les Houston Rockets sont une équipe professionnelle légendaire. Et pour pérenniser l’expansion en terres américaines de Bitmain, un partenariat a été signé avec cette équipe de NBA.

Des intentions cachées

Dans la feuille de route d’Antpool, l’on apprend que l’un des principaux objectifs est de lancer d’ici l’an prochain un datacenter sur le sol US. C’est la ville de Rockdale, une bourgade de 6 000 habitants et située à 200 km de Houston, qui a été choisie pour abriter ce centre de données.

Rockdale dépend essentiellement de Houston, et de l’activité générée autour le sport. Au pays où le basketball est roi, difficile de penser à tout autre sport. Bitmain compte investir sur sept ans pas moins de 500 millions de dollars et créer 400 emplois sur deux ans.

Source :

Cryptovest