La Cour suprême du Venezuela a ordonné le versement d’une indemnité de 266 Petros, la crypto-monnaie nationale du pays, dans une affaire de lésion professionnelle. Dans le même temps, le gouvernement vénézuélien a lancé le plan d’économies de pétrole, soutenu par 4 millions de dollars en crypto-devises.

La Cour suprême du pays reconnaît le Petro

Le Tribunal suprême de la justice du Venezuela (TSJ) a ordonné que les dommages-intérêts pour préjudice moral soient versés en Petros ou l’équivalent, ont rapporté vendredi les médias locaux. Le TSJ est la plus haute instance judiciaire du pays et le chef du pouvoir judiciaire. L’affaire concerne une ressortissante vénézuélienne, Maria Elena Matos, qui a été blessée à l’Institut national de recherche agricole, une unité rattachée au ministère de l’Agriculture du pays. Elle a par la suite été vérifiée comme invalide. La justice a condamné cet institut à payer l’équivalent de 266 Petros.

Voici une vidéo en anglais expliquant ce qu’est le Petro :

En août, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a annoncé que la valeur boursière du Petro pourrait atteindre les 3 600 milliards de dollars boliviens. En outre, la Cour suprême a fait une deuxième annonce vendredi, déclarant qu’elle avait ordonné la mise en œuvre du décret constitutif sur les crypto-monnaies, afin de garantir une protection juridictionnelle effective.

Plan d’épargne en Petro

Lundi, le gouvernement du pays a lancé le plan d’économies de pétrole. Selon le vice-président vénézuélien, les citoyens pourront acquérir des Petros afin de pouvoir économiser grâce à un contrat. Il a précisé que les Vénézuéliens possédant une carte d’identité nationale pourront accéder au portail numérique.

Plus de 18 millions de titulaires de carte peuvent accéder au plan d’épargne. La semaine dernière, Maduro a déclaré qu’il mettra à disposition 4 millions de Petros, équivalent à 14 400 millions de dollars boliviens au cours de cette première phase.

Source :

NewsBitcoin