La responsable du projet de loi sur la crypto-monnaie a déposé sa démission. Il a été élu pour diriger le comité qui a rédigé le projet de loi sur l’interdiction des devises virtuelles. Il a notamment rendu public le rapport et le projet de loi. La communauté crypto a qualité ce projet de défectueux. Le gouvernement examine actuellement les recommandations.

Les recommandations fortement critiquées

Le projet de loi sur les crypto-devises de l’Inde a été rédigé par un comité interministériel présidé par l’ancien secrétaire du Département des affaires économiques, Subhash Chandra Garg. Le comité a commencé à travailler sur les recommandations crypto depuis novembre 2017 et a finalement présenté son rapport avec un projet de loi au ministère des Finances le 22 juillet, après le document a été rendu public. Garg a tweeté que son comité est très réceptif, mais a indiqué que les crypto-devises n’ont aucune valeur réelle.

Acheter vos crypto-monnaies sur COINBASE

Voici une vidéo en anglais relatant le rapport réalisé par le comité :

Son tweet n’a pas eu de succès auprès de la communauté crypto indienne, car ses commentaires ont rapidement inondé la publication de Garg. Certains ont critiqué sa définition des devises virtuelles. Certains commentaires indiquent que le Bitcoin n’est pas privé, il est plus transparent que la monnaie indienne. D’autres ont souligné que la crypto-monnaie est l’avenir des pays avancés et que l’interdire coûterait à l’Inde des emplois, des investissements, des talents…

Garg démissionne rapidement

Le 24 juin, le premier ministre indien Narendra Modi a remanié ses hauts fonctionnaires et a nommé le secrétaiiire du Département des investissements et de la gestion des actifs publics, Atanu Chakraborty, au poste de nouveau secrétaire du DEA.

Garg a été nommé secrétaire du ministère de l’Energie. Il a publié un dernier tweet sur son compte Twitter, le 25 juillet, confirmant sa démission du poste de secrétaire de la DEA.

Source :

NewsBitcoin

Acheter vos crypto-monnaies sur COINBASE