Les investisseurs du monde entier s’attendent à ce qu’Amazon rejoigne le groupe de géants de la technologie qui lancent leur propre crypto-monnaie. Ces attentes ont persisté même si le vice-président d’Amazon Pay, Patrick Gaulthier, a précisé que la société ne souhaitait pas pénétrer dans des zones spéculatives.

Les rumeurs ont commencé en novembre 2017, lorsque Domain Name Wire a annoncé que la société avait enregistré trois noms de domaine liés à la Blockchain et à la crypto-devise. Cette nouvelle ne prouve toutefois pas nécessairement l’intérêt du géant de la technologie dans le domaine des devises virtuelles.

Amazon a développé des services pour lancer une crypto-devise

Amazon a lancé son propre service entièrement géré pour le développement de réseaux de Blockchain évolutifs. La société a également développé une base de données de grand livre entièrement gérée, Amazon QLDB, qui peut être utilisée pour concevoir des applications Blockchain.

Ci-dessous une vidéo en anglais relatant cette affaire :

Cette capacité, associée à la vaste clientèle de l’entreprise, en fait l’une des sociétés les plus éligibles pour entrer dans l’espace des crypto-monnaies. Amazon a également noué des partenariats avec les acteurs de la Blockchain R3, Consensys et IDEO CoLab. En mai, Amazon a obtenu un brevet pour le développement de Merkle, solutions à l’algorithme de validation du travail déployé dans la crypto-devise.

Amazon pourrait-il repenser sa stratégie ?

Le lancement potentiel des comptes Facebook Libra et Walmart pourrait éventuellement forcer Amazon à entrer dans l’espace crypto. La société peut soit accepter ces crypto-devises contre paiement, soit lancer la sienne.

Un billet de banque stable avec des frais de traitement nettement inférieurs à ceux des cartes de crédit ou d’autres solutions de paiement pourrait perturber le segment des paiements. Facebook a souligné à plusieurs reprises que sa principale motivation lors du lancement de Balance était d’atteindre les personnes non bancarisées et sous-financées du monde. Par conséquent, si Amazon refuse de reconnaître les devises numériques, il risque de perdre une importante opportunité de commerce électronique.