Ces dernières heures ont été difficiles pour les traders de crypto-monnaies qui jouaient la hausse. Le marché a vacillé sur fond de rumeurs provenant de Chine. Des rapports ont fait état de descentes de police dans les bureaux de Shanghai de Binance et de Bithumb. Ces informations ont rapidement été démenties par les 2 bourses concernées. Peu importe, le mal est fait.

Binance dément le raid sur ses bureaux de Shanghai

Binance n’a pas tardé à démentir la rumeur. Et pour cause, elle n’est pas présente à Shanghai. Un porte-parole a déclaré :

« L’équipe de Binance est internationale, elle est composée de personnes qui travaillent de façon décentralisée, peu importe où elle se trouve dans le monde. Nous n’avons pas de bureaux fixes à Shanghai ou en Chine. Dire que la police est descendue dans nos bureaux ou les a fermés n’a donc aucun sens. »

Un porte-parole de Bithumb confirme l’existence de bureaux dans cette ville chinoise. Mais il a déclaré que le personnel n’a reçu aucune visite policière. L’équipe de Shanghai continue de travailler « sans arrêt », selon lui.

Les médias chinois viseraient Binance

Binance estime être devenue la cible des autorités chinoises. Son porte-parole a relevé « un pic récent des articles négatifs et des activités à l’encontre de Binance » dans ce pays. La bourse d’échange de crypto-monnaies exhorte également les médias à recouper leurs sources avant de publier des informations aussi sensibles.

Binance tente sa chance en Inde

L’Inde a interdit les transactions bancaires de et vers les bourses d’échange de crypto-monnaies. Le gouvernement réfléchit même à leur interdiction totale. Cela ne refroidit pas Binance, qui vient de prendre un pied dans ce pays en faisant l’acquisition de la bourse d’échange WazirX. Malgré les nombreuses incertitudes qui planent sur le secteur en Inde, Binance estime probablement que le prix d’acquisition (5 à 10 millions de dollars) est un pari qui vaut la peine d’être tenté vu l’ampleur de ce marché.

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici