Les escroqueries liées aux crypto-monnaies sont malheureusement extrêmement nombreuses et c’est sans aucun doute le principal point faible des monnaies virtuelles. Kaspersky Lab vient d’ailleurs de confirmer cette tendance en avançant des chiffres plutôt inquiétants.

De nombreuses escroqueries

La société spécialisée dans la sécurité informatique Kaspersky Lab est sortie du silence pour avancer des données chiffrées relatives à ce premier semestre 2018. Les cybercriminels auraient réussi à récupérer 2,3 millions de dollars depuis le mois de janvier dernier grâce à ce que les experts appellent communément les crypto-escroqueries.

L’étude s’appelle Scam and Phishing in Q2 2018. On apprend que près de 60 000 tentatives de cybercriminalité ont été stoppées grâce à Kaspersky Lab mais que, malheureusement, certains pirates informatiques réussissent à passer entre les mailles du filet. Le responsable de l’analyse des contenus web a ainsi expliqué : « La prévalence d’attaques qui s’appuient sur des organisations financières traduit le fait qu’un nombre croissant d’individus utilisent de l’argent électronique. Mais tous ne sont pas suffisamment conscients des risques potentiels, ce qui permet aux intrus de dérober des informations sensibles à travers des attaques au phishing. »

Des actes criminels en augmentation

Les tendances liées à la cybercriminalité et aux crypto-monnaies se généralisent. Et les pratiques semblent d’ailleurs évoluer, car dorénavant les cybercriminels s’adressent directement aux investisseurs. Ils demandent aux propriétaires de monnaies numériques d’envoyer de l’argent à une adresse spécifique et plusieurs épargnants sont tombés dans le piège.

La société spécialisée dans la sécurité informatique a donc publié ces chiffres pour appeler à la plus grande prudence. Kaspersky Lab affirme que le comportement de nombreux épargnants pourrait éviter bien des déboires et qu’il faut éviter de prendre le moindre risque. Les arnaques de phishing se multiplient ces derniers mois, notamment en Amérique du Sud et en Asie.

Pixabay – typographyimages / La société spécialisée dans la sécurité informatique met en garde les épargnants.

Les cybercriminels continuent donc à viser les crypto-monnaies. C’est pour cette raison que la prudence est de mise et qu’il est préférable de faire confiance à de grandes plates-formes, quitte à payer plus cher !

Source :

CoinDesk