Trois suspects ont été arrêtés par la police chinoise dans le cadre d’un vol de crypto-monnaies présumé. Les supposés hackers ont volé du Bitcoin et d’autres devises numériques d’une valeur de plus de 87 millions de dollars. Les autorités disent que c’est le plus grand cambriolage de ce type en République populaire de Chine.

Ci-après une vidéo en anglais relayant cette affaire :

Des pirates informatiques à l’origine de ces vols

La police chinoise a arrêté trois hommes soupçonnés d’avoir volé les crypto-monnaies par le biais d’un piratage informatique. Les criminels présumés ont ciblé des ordinateurs personnels et des entreprises, ont rapporté les médias locaux. L’affaire a été décrite par les autorités de Xian, capitale de la province du Shaanxi, comme étant l’enquête criminelle la plus importante du pays à ce jour. Un officier a déclaré que son bureau n’a pas traité ce genre de cas auparavant. C’est le premier cas lié aux crypto-monnaies au Shaanxi, a-t-il ajouté.

Source : Pixabay. Le vol de plus de 86 millions de dollars de Bitcoin en Chine.

L’enquête a été lancée en mars dernier, lorsque l’une des victimes, résidant à Xian, a informé la police locale que son ordinateur avait été piraté. L’individu s’est plaint que les hackers inconnus se seraient appropriés près de 15 millions de dollars en Bitcoin et Ethereum.

Les suspects ont travaillé dans de grandes entreprises spécialisées dans le web

Selon les enquêteurs, les hommes avaient été employés par des sociétés spécialisées dans le web. Aucun détail sur les entreprises n’a été cependant révélé. Après s’être emparés des fonds virtuels, ils ont vendu les devises virtuelles en les fractionnant en petites quantités et en réalisant plusieurs transactions afin de couvrir leurs traces.

La police a analysé une quantité importante de données collectées avec l’aide d’experts du secteur informatique avant d’identifier le premier suspect, un résident de la province de Hunan. Deux mois plus tard, ils ont pu retrouver les deux autres complices supposés. Les autorités ont mis les hommes sous surveillance 24 h sur 24 avant de les arrêter.

Source :

NewsBitcoin