Un nouveau décret présidentiel a été appliqué, légalisant le commerce de devises numériques en Ouzbékistan. Ce dispositif permet d’introduire des licences pour les professionnels souhaitant opérer sur le marché. Cependant, il comprend également un ensemble d’exigences auxquelles les entreprises spécialisées dans le domaine doivent se tenir.

Pour opérer dans le pays, les plateformes d’échanges de crypto-devises étrangères auront l’obligation d’établir des filiales locales et de respecter les lois en vigueur dans le pays.

Source : Pixabay. Légalisation des échanges de crypto-monnaies.

Les plateformes d’échanges doivent disposer d’une licence pour opérer sur le marché

Le président ouzbek, Shavkat Mirziyoyev, a signé un décret légalisant les activités liées aux crypto-monnaies. Le document stipule que toutes les entreprises opérant sur le secteur des échanges de devises numériques devront obtenir une licence. Elles doivent en plus se conformer aux différentes exigences imposées par les autorités locales. Ces conditions sont obligatoires pour pouvoir exercer leurs activités dans le pays.

Source : Pixabay. L’Ouzbékistan légalise les échanges de crytpo-monnaies.

Le décret concernant les mesures pour organiser les activités cryptographiques en Ouzbékistan, du 2 septembre, stipule que toute organisation fournissant des services d’échanges doit se conformer aux exigences du pays. Ceci touche l’achat et la vente de crypto-monnaies. Le document juridique définit les actifs de cryptage comme un ensemble d’enregistrements dans une Blockchain ayant une valeur et un propriétaire. Selon le texte, les échanges des crypto-devises seront régis par des actes normatifs spéciaux et ne seront pas couverts par la législation qui s’applique actuellement aux valeurs mobilières ainsi qu’aux activités boursières traditionnelles.

Des exigences spécifiques pour les plateformes de trading

Le décret présidentiel comprend une liste de conditions obligatoires auxquelles les entreprises demandant une licence pour le commerce de crypto-devises sont tenues de satisfaire. Ces entreprises sont en outre tenues de proposer un salaire minimum pour ses salariés.

D’autre part, les demandeurs doivent également mettre en place un système de cryptage électronique opérationnel utilisant des serveurs situés dans le pays. Les plateformes sont aussi tenues d’adopter des règles de négociation et publier des taux de change basés sur le rapport entre l’offre et la demande.

Source :

NewsBitcoin