Plusieurs pays ont décidé de devenir une véritable référence dans le secteur des crypto-monnaies, et de s’implanter comme des carrefours essentiels pour les investisseurs et les start-up. On parle notamment ici de trois pays, à savoir Gibraltar, Malte et les Bermudes.

Attirer les entrepreneurs

Ces trois nations que sont donc Gibraltar, Malte et les Bermudes ont décidé d’adopter des législations favorables aux crypto-monnaies. En effet, on ne parle pas de paradis fiscal mais bel et bien de paradis pour les crypto-monnaies. La popularité des monnaies virtuelles est une réalité, et l’objectif de ces nations est d’attirer au maximum les entrepreneurs et les investisseurs.

Plusieurs pays souhaitent profiter des retombées économiques des crypto-monnaies. Le Premier ministre des Bermudes, Michael Dunkley, est ainsi sorti du silence pour annoncer que son pays travaille actuellement à devenir un incubateur pour les crypto-monnaies : « Nous ne sommes que 60 000 personnes à vivre sur 32 km², mais notre économie est très avancée et nous voulons devenir une référence dans le secteur. »

Pixabay – WorldSpectrum / Ces pays veulent devenir des références dans le secteur des crypto-monnaies.

Définir de nouveaux objectifs

Ces pays ont bien compris l’ampleur du problème des entreprises spécialisées dans la BlockChain. En effet, ces dernières sont dans l’incertitude concernant les réglementations, les législations et la régulation du marché des crypto-monnaies. Or, ces états souhaitent les rassurer et définir des règles claires pour les attirer et les inciter à s’installer.

Ainsi, Malte par exemple a approuvé trois projets de loi en juillet dernier afin que le petit pays devienne une plaque tournante européenne en facilitant l’émission et l’échange des crypto-monnaies. Le Premier ministre Joseph Muscat a déclaré que sa nation se positionnait clairement sur ce secteur et que Malte serait en première ligne.

Plusieurs pays donc se tournent vers les crypto-monnaies, et ce sont principalement Gibraltar, Malte et les Bermudes qui semblent à ce jour prendre de l’avance. Mais ne tirons pas de conclusions trop hâtives, car la Suisse, l’Estonie ou encore le Luxembourg sont également en train de prendre des mesures favorables aux monnaies virtuelles et n’ont pas dit leur dernier mot. À suivre donc !

Source :

France 24