Le 12 octobre, la banque centrale zambienne a déclaré que les crypto-monnaies telles que le Bitcoin n’étaient pas une devise légale, avertissant que ceux qui effectuaient de telles transactions n’auraient à blâmer personne en cas de défaillance du marché. Il semble que la banque ait publié le décret car, en tant qu’émetteur traditionnel de l’unité de dévaluation locale dépréciatrice, elle a la responsabilité de promouvoir sa propre monnaie.

La banque centrale manque de soutien juridique pour interdire complètement les devises numériques

La banque de Zambie comprend qu’elle n’a ni le pouvoir ni l’appui juridique pour fermer le marché naissant des crypto-devises dans ce pays d’Afrique australe. Il faudrait que le Parlement modifie la loi permettant à la banque centrale de se prévaloir de toute autorité en matière d’investissements ou de transactions de devises virtuelles. La banque ne dispose d’aucune disposition légale permettant de réglementer le marché.

Ci-dessous une vidéo en anglais relatant la situation économique du pays :

Le marché des devises virtuelles se développe de plus en plus dans le pays. Vendredi, la banque centrale zambienne a publié un communiqué avertissant les personnes utilisant ou échangeant des crypto-devises. Même si les devises numériques peuvent être utilisées comme moyen de paiement entre particuliers, elles n’ont pas cours légal en Zambie.

Des Zambiens désespérés cherchent un refuge sûr

Le marché des devises numériques en Zambie commence tout juste à prendre son envol et il n’existe pas de système de change de crypto-devises à l’intérieur du pays. La plupart des Zambiens achètent leurs crypto-monnaies via des plateformes étrangères.

La SEC du pays a déclaré que le Bitcoin et les autres devises virtuelles ne pouvaient pas être classés comme un titre ou une marchandise. Elle a mis en garde les citoyens contre le recours à des consultants ou à des conseillers en crypto-monnaies. Il y aurait un sentiment de désespoir alimenté par la situation économique particulièrement difficile du pays. Cela pousse ainsi les gens vers des refuges comme les crypto-monnaies.

Source :

NewsBitcoin