La superstar de la boxe Foyd Mayweather et le producteur de rap DJ Khaled doivent faire face à une bataille juridique pour avoir promu des ICO. Cependant, celles-ci auraient été des fraudes. Les personnes responsables des ICO prétendument frauduleuses ont été arrêtées par les autorités américaines en avril.

Promotion de l’ICO

Le tabloïd TMZ a rapporté que Floyd Mayweather et DJ Khaled ont été poursuivis en justice par des investisseurs qui les accusent d’avoir participé à une arnaque de plusieurs millions de dollars. L’action en justice porte sur l’ICO Centra Tech, qui a collecté plus de 32 millions de dollars auprès de milliers d’investisseurs l’année dernière, afin de créer des dérivés de produits financiers, notamment une carte de crédit, soutenue par Mastercard et Visa.

Voici les détails de cette affaire en anglais :

Selon le recours collectif, Floyd et Khaled ont joué un rôle déterminant dans la promotion de la crypto-devise sur les réseaux sociaux. Les investisseurs ciblent les célébrités, en plus des fondateurs de la société, dans le but de récupérer leur argent. Ils se plaignent que la valeur de la devise numérique se soit effondrée de plus de 98 %, passant d’environ 1 dollar en février à moins de 0,02 dollar en avril.

Les fondateurs de la société ont été arrêtés

Début avril, la SEC avait inculpé deux des fondateurs de Centra Tech pour avoir orchestré une fraude. Les autorités ont d’ailleurs procédé à leur arrestation à l’époque. Robert Farkas et Sohrah Sharma seraient à l’origine d’une ICO frauduleuse.

Les deux sont accusés d’avoir menti sur les relations avec Mastercard et Visa. Plus tard en avril, la SEC a inculpé un troisième cofondateur, Raymond Trapani, de violation des dispositions anti-fraude et d’enregistrement des lois fédérales américaines sur les valeurs mobilières. La question à se poser maintenant est si les personnalités recrutées par les commanditaires des ICO devraient être tenues responsables de leur soutien à ces projets.

Source :

NewsBitcoin