Le commerçant de Bitcoins Jacob Burrell-Campos a plaidé coupable cette semaine devant un tribunal fédéral américain pour avoir exploité  une entreprise de transfert d’argent sans licence. Le natif de San Diego, âgé de 21 ans, est sur le point d’être condamné et risque au maximum cinq ans d’emprisonnement.

Menace sérieuse pour le système bancaire américain

Burrell a été arrêté en août alors qu’il tentait de franchir la frontière mexicaine. Il a été appréhendé pour avoir vendu des crypto-monnaies à plus de 1 000 personnes aux États-Unis depuis janvier 2015, sans aucune garantie contre le blanchiment d’argent. Burrell a admis avoir géré un échange non enregistré et a accepté de payer une amende de près de 800 000 dollars.

Voici une vidéo en espagnol relatant cette affaire :

Les entreprises de transmission de fonds non agréées, en particulier celles qui exercent des activités illégales, constituent une menace sérieuse pour l’intégrité du système bancaire américain et offrent de nombreuses opportunités aux criminels. Ces activités sont exploitées par ces derniers pour blanchir de l’argent. Le ministère de la Justice va continuer à enquêter et à poursuivre toutes les personnes et les entreprises qui cherchent à se soustraire aux exigences en matière de licences et de lutte contre le blanchiment d’argent en vertu de la loi fédérale.

Comment cette affaire a été démantelée ?

Selon le ministère de la Justice, Burrell a annoncé ses services sur LocalBitcoins et a proposé en privé de vendre des Bitcoins à des personnes ne posant pas de questions, moyennant un supplément de 5 % par rapport aux taux en vigueur.

Il avait initialement acheté les crypto-devises auprès de Coinbase, mais son compte a été fermé en raison du grand nombre de transactions suspectes qu’il avait réalisées. Il s’est ensuite tourné vers Bitfinex en mars 2015 et a acheté pour environ 3,3 millions de dollars de Bitcoins sur une période d’un peu plus de deux ans.

Source :

NewsBitcoin