L’Iran a finalisé le développement de sa crypto-devise nationale, qui est soutenue par l’unité de monnaie fiat locale, le Rial. Une fois que la Banque centrale d’Iran (CBI) en aura approuvé l’utilisation, la devise numérique, qui n’a pas encore été nommée, sera ensuite transmise aux institutions bancaires pour qu’elle teste les paiements, les règlements internes et interbancaires, d’après les médias locaux.

Les banques se verront attribuer une devise numérique d’État

Lors d’une interview à IBENA, une agence de nouvelles iranienne affiliée à la banque centrale, le directeur général d’Informatics Services Corporation (ISC) du pays, Seyyed Abotaleb Najafi, a déclaré que la crypto-devise nationale soutenue peut  être utilisée par les banques. La CBI a confié à la société de Najafi, un fournisseur iranien de solutions de paiement fondé en 1993, la conception et le développement d’une crypto-monnaie nationale destinée à améliorer les services du système bancaire.

Voici une vidéo en anglais annonçant le projet de création d’une crypto-devise nationale :

Najafi a souligné que la devise numérique était encore dans une phase pilote. Elle a été principalement développée pour explorer la capacité et l’utilité des crypto-devises et de la Blockchain pour faciliter les paiements financiers et les transactions entre banques. Après avoir obtenu l’approbation de la Banque centrale d’Iran, elle sera utilisée dans le système bancaire du pays.

Une crypto-devise soutenue par le Rial pour faire face aux sanctions économiques

Le 5 novembre, les États-Unis ont annoncé de sévères sanctions économiques à l’encontre de l’Iran qui, à l’exception de huit pays seulement, coupait le reste du monde du marché pétrolier, maritime et gazier du pays, y compris de son système financier.

En mai, une série de sanctions avait visé la monnaie iranienne, le secteur de l’aviation et d’autres secteurs. Les mesures contre le système financier ont déjà commencé à nuire aux transactions internationales. Cette semaine, le réseau bancaire américain Swift a décidé de rompre ses liens avec la banque centrale iranienne, laissant le pays et ses citoyens dans une situation très compliquée.

Source :

NewsBitcoin