La plateforme d’échanges de Bitcoin de la Namibie BTN tente de continuer son activité. D’ailleurs, la société essaie de faire fonctionner les choses pour les Namibiens qui souhaitent investir dans les devises numériques, même si cela peut prendre jusqu’à trois jours avant que les ordres d’achat ne soient réglés. Par ailleurs, dans un secteur où les autorités gouvernementales ont besoin de contrôle, ce délai semble assez acceptable.

Un marché centré sur les investisseurs namibiens

BTN a adopté les exigences de la Banque de Namibie, la banque centrale du pays, en matière d’identification du client et de lutte contre le blanchiment d’argent, ce qui lui offre une meilleure chance d’opérer dans le secteur dans une économie où l’utilisation commerciale de crypto-devises est interdite. L’idée est de fournir une entrée et une sortie sécurisée pour les Bitcoins aux Namibiens qui ont manifesté un intérêt croissant pour cette crypto-monnaie, a indiqué le cofondateur de BTN, Tshuutheni Emvula.

Voici une vidéo en anglais expliquant l’illégalité des crypto-monnaies dans le paysy :

Il a déclaré que ce serait un long chemin avant que cela ne soit réalisé, mais tout commence par le fait que les Namibiens sont en mesure de participer aux activités du réseau en possédant réellement le Bitcoin. Les acheteurs transfèrent de l’argent sur un numéro de compte bancaire BTN en échange de Bitcoins, et il est envoyé à l’adresse de leur choix.

L’interdiction des devises virtuelles

La Namibie a officiellement interdit l’utilisation des crypto-devises à des fins commerciales en 2017. La banque centrale du pays n’a pas précisé de sanctions en cas de violation, mais elle a averti qu’un magasin local n’est pas autorisé à fixer ou accepter des devises numériques en échange de biens et de services.

Elle a seulement indiqué que le dollar namibien et le rand sud-africain avaient toujours cours légal dans le pays, mais elle restait ouverte aux possibilités offertes par la technologie de la Blockchain. Même si les activités liées à la crypto-monnaie restent très limitées en Namibie, la principale préoccupation de la banque centrale était axée sur les violations du contrôle des changes et la création de crypto-devises.

Source :

NewsBitcoin