Un nombre croissant d’entreprises entrent dans l’espace crypto en Thaïlande. Le pays est en train de connaître une véritable révolution dans le domaine. Le lancement de plus en plus de plateformes d’échanges de crypto-devises montre l’intérêt des Thaïlandais pour ce marché.

Par ailleurs, la plupart d’entre elles n’ont pas demandé l’approbation de la Commission des valeurs et des échanges thaïlandaise (SEC), ce qui a amené le régulateur à émettre des avertissements à l’encontre d’opérateurs non agréés.

Des professionnels entrant dans l’espace crypto en Thaïlande

Depuis que la Thaïlande a adopté sa réglementation sur les crypto-devises en mai, un nombre croissant de professionnels ont lancé des exchanges cryptographiques et émis des devises numériques dans le pays. Q Exchange, une entreprise opérant dans le secteur, a fait la promotion de ses services en Thaïlande avec un projet de lancement de la première banque de crypto-monnaies du pays.

Voici la vidéo en anglais annonçant les règlements couvrant le marché des crypto-devises en Thaïlande :

La société souhaite que son activité en Thaïlande soit le centre d’échanges crypto des pays de l’Asean. Le marché des devises virtuelles basé en Corée du Sud, Coin25, a annoncé récemment avoir créé une filiale à Bangkok et exploité plus de 60 succursales en Thaïlande et au Laos.

Les avertissements de la SEC

Selon la réglementation thaïlandaise sur les crypto-devises, les entreprises qui souhaitent exercer des activités de cryptographie dans le pays doivent obtenir l’autorisation de la SEC, principal organisme de régulation de la crypto-industrie en Thaïlande. Jusqu’à présent, seuls six échanges cryptographiques et un distributeur ont été autorisés temporairement pendant l’examen de leurs opérations.

La SEC a émis plusieurs avertissements contre les entreprises cryptographiques et les crypto-devises non autorisées. Récemment, il a mis en garde les investisseurs à propos de Db Holdings et neuf devises virtuelles non autorisées. Q Exchange a également reçu un avertissement. La commission a annoncé que même si la société n’a pas reçu l’approbation, elle avait fait de la publicité et sollicité des clients pour acheter et vendre des crypto-monnaies.

Source :

NewsBitcoin