Les dirigeants de la banque centrale de la Thaïlande parlent d’émettre leur propre devise numérique depuis qu’ils ont vu le succès du Bitcoin auprès des investisseurs. Cependant, selon les dernières informations, il faudrait attendre très longtemps avant que les crypto-devises nationales soient utilisées dans son économie. Les Thaïlandais se tournent de plus en plus vers les devises virtuelles ces derniers temps. Cependant, cet intérêt croissant de la population ne convainc pas les autorités locales.

Des années avant de voir un baht numérique

Le gouverneur de la banque centrale du pays, Veerathai Santiprabhob, a révélé qu’un passage à la devise numérique ne se produira pas dans le pays dans les trois à cinq prochaines années. La banque centrale a déclaré que l’utilisation de la crypto-devise était compliquée et que les habitants du pays en développement devaient s’y préparer à l’avance. Il a également affirmé que la technologie devait d’abord devenir plus efficace.

Voici l’annonce en anglais montrant l’intention de la banque centrale du pays de créer une devise numérique nationale :

Pour ces raisons, la banque centrale thaïlandaise n’a pas encore introduit de crypto-devise nationale auprès du public et ne prévoit que des tests pour les règlements de paiement entre institutions financières. Son système pilote Intrabanks devrait être pleinement opérationnel au cours du premier trimestre de l’année prochaine, selon le gouverneur de la banque centrale.

Un message mitigé

Les nouvelles en provenance de la Thaïlande suivent ce qui semble être une récente tendance au refroidissement des crypto-monnaies nationales. La semaine dernière, Alim Guliyev, gouverneur de la banque centrale d’Azerbaïdjan, a déclaré que son institution n’émettrait pas sa propre crypto-devise en raison des risques encourus. Et plus tôt ce mois-ci, une équipe de la banque centrale d’Israël a recommandé de ne pas créer un shekel numérique.

Le développement des devises virtuelles émises par les banques centrales est également devenu une priorité pour le Fonds monétaire international. L’organisation, dont le siège est à Washington, a récemment lancé un avertissement sévère aux îles Marshall au sujet de son plan visant à concevoir une devise numérique.

Source :

NewsBitcoin