Un plan gouvernemental visant à contrer les sanctions économiques entre en vigueur au Venezuela après l’adoption par le Parlement d’une loi sur la réglementation des actifs cryptographiques. La loi, proposée à l’origine par le leader du pays, Nicolás Maduro, confère un effet juridique au Petro, la crypto-monnaie vénézuélienne soutenue par plusieurs actifs.

Briser le blocus financier et commercial

Dans une déclaration publiée par le ministère de la Communication et de l’Information du pays, la nouvelle loi, approuvée par l’Assemblée nationale constituante le 20 novembre, permet l’utilisation du Petro dans les transactions commerciales au Venezuela, y compris l’acquisition de biens et de services. La loi comprend 64 articles et cinq dispositions transitoires. Andrés Eloy Méndez, président de la commission spéciale sur la réglementation de la crypto-devise, aurait déclaré que cette loi était essentielle pour lever le blocus financier et commercial imposé par les États-Unis et d’autres puissances au Venezuela.

Voici une vidéo en anglais annonçant le lancement du Petro :

Il a souligné que le Petro aidera à établir de nouvelles relations commerciales avec le monde en contournant le système bancaire mondial, qui a été utilisé par le gouvernement américain pour appliquer des sanctions économiques contre le Venezuela et pour soumettre le peuple par la force. La devise numérique nationale a été mise en vente le 29 octobre, mais la seule preuve de propriété est un certificat d’achat, délivré par l’État.

De l’exode à la crypto-monnaie

Outre une série de sanctions visant certains secteurs de l’économie vénézuélienne, les États-Unis ont également infligé des interdictions de voyager aux dirigeants politiques de ce pays sud-américain riche en pétrole, notamment le président Maduro et son épouse, pour avoir saccagé la richesse nationale et sapé la démocratie. Maduro se dit victime d’une guerre économique menée par des adversaires soutenus par le gouvernement américain.

Cependant, sous la présidence de Maduro, l’inflation a atteint 200 000 %, ce qui a rendu sa monnaie presque sans valeur. Les aliments de base et les médicaments, comme le riz et les antibiotiques, sont de plus en plus difficiles à obtenir. Cela a conduit une multitude de Vénézuéliens à se tourner vers les crypto-monnaies.

Source :

NewsBitcoin