L’univers des crypto-monnaies est actuellement en train de connaître une véritable révolution. Pendant que les gouvernements du monde entier discutent des réglementations du marché, d’autres cherchent à exploiter le potentiel des crypto-monnaies. Dans les pays soumis à des crises économiques, les devises numériques constituent une alternative intéressante.

Des établissements universitaires des quatre coins du monde proposent des cours sur les crypto-devises et soutiennent les initiatives de recherche dans ce secteur en plein essor. De New York à Luxembourg, les universités mènent une multitude de recherches sur le thème de la cryptographie.

Deux nouveaux accélérateurs à l’université Columbia

IBM et l’université Columbia ont annoncé deux nouveaux programmes d’accélérateur pour les développeurs de Blockchain. Les programmes soutiennent 10 start-up différentes, dureront environ huit semaines et donneront à chaque entreprise un accès à une technologie et à des services d’une valeur de près de 400 000 dollars. L’institution académique et le géant des technologies ne chercheront d’équité ni de paiement en retour.

Voici une vidéo en anglais annonçant le lancement des programmes d’IBM et de l’université Columbia :

Les programmes Columbia Blockchain sont conçus pour les entreprises qui ont une affiliation avec des universités basées à New York. IBM Blockchain Accelerator est destiné aux entreprises du monde entier en phase de croissance et se concentre sur les réseaux des sociétés.

L’université du Luxembourg va améliorer la sécurité cryptographique

VNX Exchange, une plateforme luxembourgeoise pour les actifs de capital-risque, se serait associée à l’université du Luxembourg afin d’améliorer la sécurité des crypto-monnaies. Dans le cadre de la coopération, les chercheurs du Centre pour la sécurité, la fiabilité et la confiance de l’université tenteront de créer un environnement commercial plus sûr en développant des niveaux plus élevés de sécurité réseau et en concevant de nouveaux cadres informatiques.

Dr Radu State, spécialiste de la sécurité des réseaux au centre, a expliqué que de manière générale ils doivent aborder deux aspects, dont la garantie du respect des règles anti-blanchiment et la lutte contre le piratage informatique.

Source :

NewsBitcoin