Un haut responsable de la Cour suprême de l’Inde a expliqué les limites du pouvoir du gouvernement du pays de réguler les crypto-devises. D’ailleurs, il a suggéré à ce que cette institution n’intervienne pas dans le processus de réglementation. Pendant ce temps, la communauté crypto attend le cadre réglementaire du gouvernement et l’audience devant la Cour suprême suite aux pétitions formulées par la banque centrale contre l’interdiction des devises virtuelles.

Une situation très complexe

L’avocat Abraham C. Mathews se décrit lui-même comme un avocat de la Cour suprême et un comptable agréé, qui exerce ses activités dans cette institution ainsi qu’à la haute cour et à certains tribunaux de Delhi. Il est l’auteur d’un article publié dans un journal local, exprimant son opinion sur les crypto-devises et les efforts du gouvernement indien pour les réguler. Selon lui, les crypto-monnaies, de part leur nature même, ne peuvent pas être réglementées.

Acheter vos crypto-monnaies sur COINBASE

Voici une vidéo en anglais détaillant cette affaire :

La Cour suprême ne devrait pas intervenir dans cette affaire, a-t-il indiqué. Il est indéniable que les crypto-devises n’ont pas acquis l’usage généralisé prédit par leurs premiers partisans, l’utilisation en tant que monnaie étant encore limitée à quelques investisseurs. L’avocat a expliqué sa position en déclarant que la réglementation ne pouvait tout simplement pas être appliquée en raison de la probabilité extrêmement alarmante de récupérer des devises ou de découvrir les auteurs lors du piratage d’une plateforme d’échange.

La communauté crypto veut une réglementation

Pendant ce temps, les acteurs du secteur appellent à une réglementation. Une campagne dans les médias sociaux initiée par le PDG de Crypto Exchange Wazirx, Nischal Shetty, est entrée dans son 124e jour.

Chaque jour, il y a des centaines de retweets et des milliers de commentaires, a-t-il indiqué. En février, un certain nombre de décideurs indiens se sont réunis pour parler de la technologie Blockchain. Et parmi les sujets de discussion figurait la régulation du marché cryptographique.

Source :

NewsBitcoin