La Lituanie, qui a démontré ces dernières années qu’elle ne craint pas les nouvelles technologies et l’économie numérique, se prépare à introduire des règles plus strictes pour les sociétés de cryptographie. Le gouvernement de Vilnius travaille sur des amendements qui, selon les responsables, iront au-delà des exigences de la dernière directive de l’Union européenne sur la lutte contre le blanchiment d’argent.

Aller au-delà de ce que Bruxelles veut

L’ancienne république soviétique, qui est devenue l’une des principales zones de crowdfunding en Europe, véritable pôle d’économie symbolique, va mettre en œuvre des changements juridiques susceptibles d’imposer davantage d’obligations aux entreprises du secteur de la cryptographie et des technologies financières. Ils font partie des efforts déployés par les autorités lituaniennes pour renforcer le contrôle des crypto-monnaies et la surveillance de l’économie construite autour d’elles.

Ci-dessous une vidéo en anglais montrant le projet du gouvernement lituanien :

En vertu des nouvelles règles, seules les entités enregistrées auprès du centre des registres du pays seront autorisées à exploiter des ressources numériques en Lituanie. Ces entreprises devront adopter des procédures complètes d’identification des clients et de lutte contre le blanchiment d’argent. Selon le projet, les mesures devront être mises en œuvre lors de l’établissement d’une relation avec un client pour la première fois. Les fournisseurs de services devront informer les autorités lors des transactions plus importantes.

Se préparer aux défis réglementaires

Pour mieux comprendre en quoi les développements réglementaires à venir influenceront les activités cryptographiques dans le pays, Vytautas Karalevicius, fondateur de la société lituanienne Bankera, a donné son avis.

Il a admis que le nouveau règlement aura une incidence directe sur le courtage de crypto-devises. La société est sur le marché depuis six ans et est considérée comme une réussite dans l’industrie fintech du pays. Pendant ce temps, la filiale de Bankera, Spectrocoin, a attiré près d’un million de clients et créé des emplois pour plus de 100 personnes. Selon Karalevicius, son entreprise est préparée aux changements. Depuis longtemps, les procédures KYC sont importantes pour la société.

Source :

NewsBitcoin