Une diapositive récemment publiée aux États-Unis par l’IRS, a décrit des recommandations sur la manière dont les agents fiscaux devraient traiter les utilisateurs de devises virtuelles qui ne paient pas d’impôt. La diapositive recommande aux agents de s’interroger sur les amis et la famille des utilisateurs de crypto-devises, de parcourir les publications sur les réseaux sociaux et de délivrer des assignations à comparaître afin de s’assurer que les résidents américains paient des taxes sur les devises numériques.

Contrôle minutieux des utilisateurs crypto

Un diaporama de l’IRS créé par James Daniels, responsable du programme de cybercriminaité de l’organisme, a décrit certaines méthodes concernant les agents. Il présente en outre les méthodes que les agents devraient utiliser pour lutter contre les fraudeurs fiscaux qui utilisent des crypto-devises. La diapositive suit les récentes directives fiscales de l’IRS sur les crypto-monnaies, qui contiendront des règles sur le traitement fiscal des actifs numériques.

Voici des explications sur l’imposition du Bitcoin en anglais :

Même si les nouvelles directives fiscales n’ont pas été publiées, les agents de l’IRS chargés de l’application des lois fiscales n’ont aucune difficulté à poursuivre utilisateurs de Bitcoin pour fraude fiscale. La diapositive récemment publiée doit combattre les fraudeurs fiscaux cryptographiques en utilisant diverses méthodes d’enquête.

Un document de 181 pages

Le document de 181 pages contient une description détaillée de ce qu’est une crypto-monnaie. Le rapport aborde une multitude de devises numériques, notamment le Bitcoin, l’Ethereum et les Litecoins. L’étude descriptive de Daniels a même qualifié certains utilisateurs de portefeuilles matériels de fanboys.

Vers la fin du rapport, le diaporama explique comment les agents peuvent suivre une adresse Bitcoin à l’aide d’un explorateur de blocs public. Une fois qu’une adresse Bitcoin est identifiée, elle peut être recherchée dans un explorateur pour trouver des informations telles que la valeur, les heures de transaction, les emplacements, ce qui peut permettre de corroborer les informations, d’identifier des adresses supplémentaires ou de localiser l’utilisateur.

Source :

NewsBitcoin