Selon l’ancien directeur de la CFTC, le régulateur américain des produits dérivés, l’administration Trump aurait agi en 2017 afin de faire exploser la bulle de Bitcoin. Christopher Giancarlo, qui a quitté la direction de la Commodity Futures Trading Commission en avril dernier suite à la fin de son mandat de 5 ans, a déclaré à l’occasion d’une interview accordée à Coindesk :

« L’une des histoires secrètes de ces dernières années est que la CFTC, le Trésor, la SEC et le directeur du National Economic Council, Gary Cohn, pensaient que le lancement de contrats à terme sur Bitcoin favoriserait l’explosion de la bulle. Et cela a marché. »

Les futures Bitcoin pour remettre de l’ordre sur le marché

A l’occasion d’un discours prononcé au Pantera Summit ce lundi, Giancarlo a donné davantage de détails en affirmant que la hausse spectaculaire de BTC en décembre 2017 fut la première bulle majeure depuis la crise de 2008. C’est pourquoi l’administration Trump a agi de façon concertée de façon promarchés, a-t-il déclaré.

L’introduction de contrats à terme sur Bitcoin au CME et au CFE fut annoncée par la CFTC le 1er décembre 2017. Les échanges commencèrent le 18 décembre. Le plus haut de Bitcoin de presque 20.000 $ fut atteint la veille, soit le 17 décembre. Le prix chuta ensuite de façon spectaculaire.

Le gouvernement et les régulateurs US suivent de près le marché des cryptos

« Nous avons suivi la formation de la bulle. Nous pensions que la meilleure façon de s’en occuper consistait à laisser les marchés interagir avec, » a déclaré Giancarlo.

Jusque-là le marché était porté par des optimistes. Sans vente à découvert (short), il n’y a pas de pessimistes. « Si vous pensez que la valorisation d’un actif est ridicule, mais que vous n’en possédez pas, vous ne pouvez pas exprimer votre opinion, » a déclaré Giancarlo. « Sans ce type de produit dérivé, vous n’avez que des partisans convaincus, c’est un marché de croyants. »

Source :

CoinDesk