L’adoption des crypto-monnaies se poursuit à Wall Street tandis qu’un géant aux 2,8 trillions$ gagne une licence pour leur trading.

Fidelity annonce la réception d’une licence Bitcoin

Fidelity annonce aujourd’hui avoir reçu une licence lui permettant le trading et la garde de crypto-actifs. Basé à Boston, le fonds à reçu la permission du “New York State Department of Financial Services” (NYDFS).

Ce mouvement permet au géant de proposer une plateforme de crypto-monnaies qui répondrait spécifiquement aux critères institutionnels. Ces derniers seront en mesure d’acheter, vendre, garder et transférer ces actifs sur la plateforme “Fidelity Digital Assets”.

Dans un post Medium, Fidelity précise : “4 éléments de calibre institutionnel pour des opérations d’actifs digitaux :

  1. Des opérations auditées
  2. Une supervision juridique et de régulation
  3. Des comptes construits pour les institutionnels
  4. Des pratiques de management des risques”

Un afflux massif de capitaux vers Bitcoin ?

Le COO de Fidelity Michael O’Reilly a confirmé un tel sentiment dans un communiqué de presse. Il précise “les services de garde et de trading que nous proposons sont des étapes essentielles aux investisseurs institutionnels pour une adoption des actifs digitaux”.

Avec le lancement timide d’initiatives pour les institutionnels, telles Bakkt, le Bitcoin a de moins en moins une image risquée et dangereuse. Ainsi, après que Fidelity, mais également l’Intercontinental Stock Exchange, VanEck, TD Ameritrade et d’autres aient mentionné le lancement proche de produits de trading sur  Bitcoin, de nombreux experts prévoient une arrivée massive de capitaux.

Retrouvez dans la vidéo ci-dessous un état des lieux sur l’initiative Bakkt : 

Source :

Recevez les meilleures actualités sur les crypto-monnaies par email, une fois par semaine. Vous allez adorer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici