Il y a seulement 6 mois de cela, la Commission nationale pour le développement et les réformes proposait de placer le minage de Bitcoin dans la catégorie des secteurs économiques qu’il fallait éliminer. Aujourd’hui, il semble que la Commission a abandonné ce projet.

Volte-face chinois concernant le minage

La Commission nationale pour le développement et les réformes, une agence de planification économique de premier plan sous la tutelle du Conseil des affaires de l’État de la République populaire de Chine, vient de publier de nouvelles directives de pilotage de restructuration du secteur industriel ce mercredi. Elles entreront en vigueur le 1er janvier 2020.

Dans la version finale, qui remplacera le document publié en 2011 et actuellement en vigueur, la Commission a supprimé le minage de Bitcoin et des autres crypto-monnaies de la liste initialement proposée des secteurs qui devraient être éliminés en Chine. Dans le nouveau document, on ne trouve aucune trace des cryptos ou de Bitcoin.

Levée des incertitudes concernant le minage de Bitcoin en Chine

Le premier jet du nouveau catalogue a été publié en avril de cette année. Dans cette version, « le minage des crypto-monnaies, comme la production de Bitcoin », était listé dans la catégorie des secteurs dont il fallait se débarrasser. Le document encourageait les gouvernements régionaux à prendre des mesures pour bannir cette activité. Pour rappel, la Chine représente environ 50 % de la puissance de hachage du réseau Bitcoin.

Une bonne nouvelle ?

Tout dépend du point de vue. Ce revirement chinois est évidemment une bonne nouvelle pour les mineurs implantés dans l’empire du Milieu. Globalement, il s’agit également d’un gage de stabilité et de continuité pour le réseau décentralisé de Bitcoin. Cependant, le déménagement des fermes de minage vers d’autres pays aurait peut-être permis à BTC d’être mieux considéré aux États-Unis, par exemple.

Vidéo : une ferme de minage en Chine

Source :

CoinDesk

Acheter vos crypto-monnaies sur COINBASE