Alors que la situation au Venezuela s’empire, un utilisateur local de Bitcoins explique comment sa famille et lui-même utilisent la crypto-monnaie pour faire face à la crise en cours dans le pays. En convertissant tout son argent en Bitcoins, il n’échange que de petites sommes dans le bolivar lorsque cela est nécessaire.

Le Bitcoin à la place du bolivar

Carlos Hernandez, un Vénézuélien vivant à Ciudad Guayana, a raconté sa vie dans le New York Times sur la manière dont le Bitcoin a sauvé sa famille pendant cette période de crise qui touche le pays. Citant le taux d’inflation quotidien du bolivar d’environ 3,5 %, il a indiqué qu’il ne possède pas de bolivars, la monnaie officielle du Venezuela. Il a investi tout son argent dans le Bitcoin.

Voici la vidéo détaillant cette nouvelle en anglais :

Il a expliqué qu’il n’avait pas de compte bancaire à l’étranger et qu’il n’a pas de moyen facile d’utiliser une devise conventionnelle telle que le dollar américain. Hernandez a révélé que le Bitcoin lui avait permis de couvrir les dépenses de son ménage, notant que son père, un employé du gouvernement, gagnait 6 dollars par mois et que sa mère au foyer n’avait aucun revenu. Son frère s’appuie également sur la crypto-devise. Juan, un avocat âgé de 28 ans, est devenu pigiste parce qu’en période d’hyperinflation, tout le monde s’appauvrit de plus en plus, y compris les clients de l’avocat.

Conversion de crypto-devises en bolivars

Pour acheter des produits de première nécessité tels que le lait, Hernandez a expliqué que les devises numériques devaient être converties en bolivars. Il utilise LocalBitcoins pour trouver des acheteurs qui utilisent la même banque.

Cette plateforme est très populaire auprès des Vénézuéliens. Le volume des transactions en bourse a régulièrement augmenté, atteignant le record de 2 487 Bitcoins pour la semaine se terminant le 9 février, avant de se fixer à 1 939 Bitcoins la semaine dernière.

Source :

NewsBitcoin