Crypto monnaies : le guide du débutant

Bitcoin, Ethereum, chaîne de blocs, décentralisation, contrats intelligents, minage… Ces termes reviennent de plus en plus dans l’actualité, ils attisent votre curiosité et vous voulez en savoir plus ? Ce guide du débutant dans les crypto monnaies a été conçu afin de vous aider à faire vos premiers pas dans l’univers fascinant de la chaîne de blocs. De l’apprentissage des rudiments techniques à comment acheter des crypto-monnaies, la lecture de ce dossier couvre tous les aspects de ce monde à part.

Prédictions cryptos 2020
Cryptos – source pixabay

Qu’est-ce qu’une crypto monnaie ?

Une crypto monnaie est une monnaie cryptographique qui se base sur la technologie inédite de la chaîne de blocs. Celle-ci est apparue avec Bitcoin en 2009. Par facilité on intègre souvent les crypto-actifs (un jeton qui permet de toucher des dividendes sur les profits de la société qui l’émet, par exemple) aux crypto monnaies, mais il s’agit d’une catégorie à part.

La chaîne de blocs, c’est quoi ?

La chaîne de blocs est en quelque sorte une base de données décentralisée immuable. Ce qui signifie que les entrées ne peuvent être effacées ou modifiées. Dans le jargon, on parle aussi de registre distribué. Alors qu’une base de données classique est gérée traditionnellement par un acteur centralisé, une blockchain ne dépend d’aucun acteur particulier. Celle-ci existe en de nombreuses copies identiques de par le monde, ce qui signifie que personne ne la contrôle ou ne peut la modifier.

Cela implique également qu’aucune entité n’est en mesure d’influer sur les transactions, ou les fonds des utilisateurs. Cette technologie permet donc d’éviter le risque de contrepartie (par exemple, la banque qui bloque vos fonds pour une raison X ou Y), d’effectuer des transactions sans permission (votre banque qui vous empêche de faire un virement).

blockchain
Production Perig / Shutterstock.com

La chaîne de blocs, comment ça marche ?

Pour qu’une chaîne de blocs fonctionne, il faut qu’il y ait des acteurs qui se chargent de la maintenir en vie en s’assurant de créer les blocs qui composent le registre distribué. Les transactions des utilisateurs sont enregistrées dans ces blocs, qui s’ajoutent les uns à la suite des autres au fur et à mesure de leur validation. Afin d’éviter qu’un petit malin injecte des transactions à son profit dans la chaîne, le programme de la blockchain s’assure qu’il y a un consensus parmi tous les acteurs du réseau.

Ces acteurs s’appellent les mineurs. Afin d’encourager la participation de ces acteurs indispensables à la survie du réseau, une chaîne de blocs octroie une compensation (reward) payée en crypto monnaie native pour chaque création de blocs, ou minage dans le jargon. Les conditions pour pouvoir être mineur varient d’une chaîne de blocs à l’autre . Ces conditions dépendent du type de preuve (Proof) utilisée. Pour le Proof of Work de Bitcoin, il s’agit simplement de fournir de la puissance de calcul (relativement importante). Pour le Proof of Stake, il faut fournir moins de puissance de calcul (hash rate), mais il faut détenir une certaine quantité de jetons de la crypto concernée.

La blockchain expliquée en vidéo

Pourquoi la décentralisation ?

Les chaînes de blocs ICON
Les chaînes de blocs ICON – source whitepaper

La crise financière de 2008 et ses conséquences ont mis en exergue le risque posé par la centralisation du système financier. Beaucoup de particuliers ont découvert avec stupeur que l’argent qui se trouve sur leur compte en banque ne leur appartient pas vraiment. En cas de faillite bancaire, celui-ci peut être gelé pendant des mois, ou même perdu en partie (voir la crise financière de Chypre). En général, lorsque vous traitez avec un tiers centralisé, vous êtes à la merci de son bon vouloir. Par exemple, une société de paris en ligne peut décider de geler votre compte.

La décentralisation et la désintermédiation permises par la technologie de la chaîne de blocs permettent de résoudre ce problème.

Les crypto monnaies majeures

Cryptos majeures
De lucadp / Shutterstock.com

Depuis le succès de Bitcoin, une quantité inouïe de nouvelles cryptos ont vu le jour. Celles-ci sont plus ou moins sérieuses. Du projet ambitieux doté d’un financement solide à la blague, on trouve de tout. Voici les crypto monnaies majeures :

  1. Bitcoin (BTC) : la doyenne des crypto monnaies reste la championne incontestée du marché, malgré des performances à la traîne par rapport à ses concurrents. En raison de sa sécurité et de sa relative lenteur, Bitcoin est petit à petit passé de moyen de paiement à réserve de valeur. Certains qualifient Bitcoin d’or numérique
  2. Ethereum (ETH) : Ethereum a rapidement gagné en popularité grâce à l’intégration des contrats intelligents à la chaîne de blocs, qui ouvre la porte à des tas d’applications pratiques dans le registre des applications décentralisées
  3. Ripple XRP : XRP, la crypto monnaie de la société privée Ripple, est fermement ancrée en 3e position du classement des cryptos en termes de valeur de marché. XRP propose des transactions rapides et bon marché, cette crypto ambitionne donc de devenir un moyen de paiement majeur

Les bourses d’échange de crypto monnaies

Coinbase
Photo by wuestenigel on Foter.com / CC BY

Plateforme

Notre note

Notre avis

Notre coup de coeur chez BitcoinMatin !

Peu connu mais redoutable CEX a su faire la différence.

Une plateforme connue, rapide et efficace !

La plateforme la plus connue ici.

Plateforme autrichienne aux frais compétitifs.

Une récente (2017) plateforme Singapourienne.

Une plateforme simple et efficace.

Une plateforme pratique pour les achats en cash.

Pour acheter et vendre des crypto monnaies, toute une série de plates-formes sont à la disposition des investisseurs. De la bourse centralisée établie aux petits acteurs douteux en passant par les plates-formes décentralisées, l’écosystème est aujourd’hui riche. Voici quelques bourses d’échange cryptos très connues et populaires :

Coinbase : Coinbase est idéal pour les débutants qui souhaitent acheter des cryptos du top 20 (Bitcoin, Ethereum, Ripple, Litecoin, etc.)

Binance : Binance s’adresse aussi bien aux néophytes qu’aux traders expérimentés grâce à sa large palette de produits et de services

BitPanda : cette option est fort similaire à Coinbase, à la différence qu’elle est plus axée sur l’Europe (BitPanda est basé en Autriche)

Voir notre page dédiée aux plates-formes de crypto monnaies pour davantage d’options, ainsi que des guides complets pour s’inscrire (parfois avec un bonus si vous utilisez notre lien), comment acheter et vendre, comment retirer, etc.

Les portefeuilles de crypto monnaies (wallet) – Sécurité

Ledger Nano X
Ledger Nano X – source ledger.com

Lorsque vous investissez dans les cryptos, vous devrez choisir la façon de conserver vos fonds. À savoir quel type de portefeuille vous allez utiliser. Il peut s’agir d’un :

  • Simple portefeuille sur la chaîne de blocs auquel vous accédez via votre clé privée via un programme, une app ou un site
  • Wallet en ligne géré par un acteur centralisé (par exemple si vous conservez des fonds chez Coinbase, Binance, etc.)
  • Wallet physique

Les crypto monnaies ont les défauts de leurs qualités. Vous êtes maître de vos fonds et de vos transactions. Cela signifie qu’en cas de problème, il n’y a aucun recours. Les particularités de la chaîne de blocs ont attiré les pirates et hackers. Grâce à de nombreux stratagèmes (virus, phishing, etc.), des détenteurs de cryptos sont dépouillés chaque jour. C’est pourquoi il est indispensable de prendre des mesures de sécurité sérieuses. La plus radicale consiste à investir dans un wallet physique. En bref, vos clés sont cryptées dans un petit appareil (Trezor, Ledger, etc.) qui ressemble à une clé USB. Celle-ci est protégée par mot de passe. Si vous utilisez correctement ce matériel, vous ne courez aucun risque. Voir notre dossier dédié aux wallets de crypto-monnaies pour tout savoir à ce sujet.

Wallet cryptos : cible des hackers
Piratage de données – Crédits photo : PxHere

Glossaire cryptos : définition des termes courants

Le monde des cryptos est à part. Un riche lexique est né de cette singularité. Voici quelques définitions de termes que vous entendrez tôt ou tard :

  • Alt ou altcoin : une crypto secondaire. Au départ il s’agissait de tout sauf Bitcoin. Aujourd’hui certains ne considèrent pas Ethereum et Ripple comme des alts en raison de leur poids, mais il n’y a pas de consensus sur cette définition
  • Clé publique : l’adresse d’un portefeuille
  • Clé privée : une séquence secrète de caractères qui ouvre l’accès à un portefeuille de crypto monnaies
  • Contrat intelligent (smart contract) : un type de contrat électronique dont les clauses sont régies par du code informatique. Un contrat intelligent peut régir un jeu de hasard, un système de location, le paiement d’intérêts, etc.
  • Fork (fourche) : une fourche qualifie la continuation d’une chaîne de blocs existante, mais avec de nouvelles règles. Une fork peut-être à l’initiative du projet de départ afin d’effectuer des modifications techniques (augmenter la taille des blocs, ajuster la difficulté, modifier l’algorithme de validation, etc.), ou d’un tiers qui souhaite créer une nouvelle crypto monnaie sur base d’une chaîne de blocs existante
  • FUD : acronyme de Fear, Uncertainty and Doubt (peur, incertitude et doute). Le FUD est une campagne de désinformation qui a pour but d’influencer de façon négative la perception d’un produit, d’une société, etc. Ce mot est beaucoup utilisé dans les cryptos, parfois à la moinde critique
  • Hodler : holder avec une coquille. Un hodler est un investisseur à long terme dans les cryptos, à l’opposé du trader qui a pour objectif de faire des profits à court terme
  • ICO : une Initial Coin Offering ou ICO est l’équivalent crypto d’une levée de fonds traditionnelle. La différence réside dans le fait que les investisseurs reçoivent des jetons au prorata de leur contribution
  • Minage : le minage cryptos est participation à un réseau blockchain dans le but de valider ses transactions et de recevoir des tokens en contrepartie
  • Moon : to moon caractérise l’envolée du prix d’un actif
  • Wallet ou portefeuille : il s’agit de l’outil qui vous permet d’accéder à vos fonds, d’effectuer des transactions. Il peut s’agir d’un wallet physique