Guide Ethereum : présentation, fonctionnement, les wallets, le minage, comment acheter et vendre

Ethereum, dont la figure de proue est Vitalik Buterin, fut la première crypto-monnaie à intégrer le concept des contrats intelligents dans son white paper de 2013, ainsi que sur sa chaîne de blocs lancée en 2015. C’est cette fonctionnalité qui facilite le développement d’applications décentralisées et la création de jetons distincts (ERC-20) qui a permis à Ethereum de s’installer durablement sur la seconde marche du classement des crypto monnaies en termes de capitalisation.

Ethereum
Source : Pixabay. La crypto Ethereum

Ethereum en bref

  • Sigle d’Ethereum : ETH
  • Année de création d’Ethereum : 2015
  • Créateurs d’Ethereum : Vitalik Buterin, Charles Hoskinson, Mihai Alisie, Anthony Di Iorio et Amir Chetrit (équipe originale de 2013) + Joseph Lubin, Gavin Wood et Jeffrey Wilke en 2014
  • White paper d’Ethereum : https://github.com/ethereum/wiki/wiki/White-Paper
  • Site web d’Ethereum : https://www.ethereum.org/
  • Minable ? Oui
  • Algorithme : Proof of Work (en transition vers le Proof of Stake)
  • Masse monétaire fixe ? Non
  • Plus petite unité d’ETH : le wei, soit 0.000000000000000001 ETH

Pourquoi Ethereum ?

Lorsqu’Ethereum est pensé, les crypto-monnaies existantes ont vraiment pour but d’être des devises, des moyens d’échange. Elles facilitent la décentralisation des échanges financiers, mais ne permettent pas de développer des applications décentralisées (dApps). Pour qu’une application soit développée sur une chaîne de bloc sans qu’un acteur ait la main dessus, il faut prévoir des fonctionnalités de programmation. C’est ce qu’Ethereum a fait en intégrant à son architecture les contrats intelligents, ou smart contracts. Cette disposition ouvre également la porte à la création et à l’échange de jetons distincts sur le réseau Ethereum. Si bien qu’aujourd’hui, cette chaîne de blocs accueille pas moins de 200 000 tokens.

Fractions et multiples d'Ether
Les multiples et sous multiples d’Ether – Source Wiki

Les contrats intelligents offrent un éventail quasi illimité de possibilités en termes de dapps (decentralized applications). Une application décentralisée permet d’éliminer le risque de contrepartie. Alors qu’avec une alternative centralisée, son propriétaire est en mesure de faire ce que bon lui semble, une application décentralisée propulsée par des smart contracts fonctionne sur base des règles immuables qu’ils contiennent. À titre d’exemple, une application décentralisée de type casino permet à ses utilisateurs de retirer leurs fonds sans blocage, de s’assurer que les jeux sont vraiment aléatoires vus que leurs règles sont régies par des contrats intelligents qui peuvent être vérifiés par n’importe qui vu qu’ils sont open source.

Lorsqu’Ethereum a prouvé qu’il était en mesure de matérialiser sa vision, la crypto-monnaie s’est rapidement appréciée pour devenir le solide numéro 2 du classement des cryptos. Les smart contracts ont permis de donner un nouvel élan à l’écosystème. De nombreux concurrents sont rapidement apparus (Tron, EOS, Tezos, etc.).

Ethereum
Pavel Ilyukhin / Shutterstock.com

Ethereum : fonctionnement

En début d’année 2020, Ethereum fonctionne toujours sur base d’un algorithme Proof of Work. Cependant, le projet travaille sans relâche à sa transition vers le Proof of Stake dans le but d’améliorer la performance et de baisser les frais de transactions du réseau. Celui-ci est sécurisé par les mineurs, qui créent les blocs qui contiennent les nouvelles transactions des utilisateurs. Pour chaque bloc créé, les mineurs sont rétribués en Ethereum. Pour l’instant, cela fonctionne comme Bitcoin.

La différence fondamentale entre BTC et ETH, outre les smart contracts, concerne l’inflation monétaire. Alors que le code de Bitcoin a fixé la masse monétaire à 23 millions de jetons, Ethereum prévoit chaque année la création de 18 millions d’ETH. Cette inflation fixe ne l’est pourtant pas en termes de pourcentage vu que chaque année, la masse monétaire d’Ethereum ne cesse de croître. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessus, l’inflation monétaire sera encore de 10 % après une dizaine d’années. Après quoi elle ne cessera de baisser pour s’élever à quelques pourcents.

Inflation monétaire Ethereum
Projection de l’inflation monétaire d’Ethereum – source white paper

Si l’Ether peut être utilisé pour des transferts financiers, il s’agit aussi de la monnaie du réseau Ethereum, qui permet à de nombreuses applications décentralisées de fonctionner. Tous les frais engendrés par le réseau (frais de transaction, création d’un contrat) doivent être réglés en ETH. Grâce aux contrats intelligents, quiconque peut créer un jeton qui circule sur la chaîne de blocs Ethereum (ERC20, ERC223 ou ERC721).

Les forks d’Ethereum

Comme toute chaîne de blocs, il est possible de fourcher Ethereum. À savoir de faire une copie de la chaîne existante, puis de l’altérer afin de créer une nouvelle blockchain. Ethereum a effectué de nombreuses forks afin de faire évoluer son réseau, notamment pour préparer la transition programmée du Proof of Work vers le Proof of Stake. Ethereum n’a pas connu les nombreuses forks de Bitcoin qui ont débouché sur la création de nouvelles cryptos. Il n’y a que le cas Ethereum Classic, que nous allons évoquer rapidement.

meme ETC ETH
Un meme qui illustre à merveille le clivage entre la communauté ETH et ETC – source ethereumclassic.org

En réalité, Ethereum Classic est la chaîne originelle. Sa naissance est la conséquence du piratage du DAO de 2016. À l’époque, pour 50 millions de dollars d’Ether furent volés en raison d’une faille de sécurité. 2 solutions étaient possibles :

  • Ne rien faire. Le pirate est en mesure de vendre les jetons volés afin de faire prévaloir le principe d’immutabilité de la chaîne de blocs
  • Faire une fork afin de pouvoir priver le pirate de ses jetons volés. Une solution qui efface le crime, mais qui bafoue la règle d’immutabilité

C’est la seconde option qui fut choisie par la fondation Ethereum après un débat très animé. La faction qui était en faveur de la première solution et qui n’a pas accepté la fourche a décidé de faire vivre la chaîne originale en la renommant Ethereum Classic.

Quel wallet Ethereum choisir ?

Wallet cryptos
MyEtherWallet – source site officiel

Voici les options les plus populaires de portefeuilles Ethereum. Comme toujours, il est conseillé d’investir dans un wallet physique pour conserver des montants substantiels en cryptos :

  • Wallet web : de nombreuses solutions web vous permettent d’accéder à votre portefeuille Ethereum. La plus populaire et la plus éprouvée est MyEtherWallet. L’extension de navigateur MetaMask est également largement utilisée, notamment en raison de sa simplicité et de son intégration avec de nombreuses applications décentralisées (ForkDelta, etc.)
  • Wallet desktop : parmi les options de wallet desktop qui permettent de gérer Ethereum et bien d’autres cryptos, citons Exodus, Jaxx, Atomic Wallet. MyCrypto est une solution 100 % Ethereum
  • Wallet physique : pour dormir sur ses 2 oreilles, rien de tel qu’un wallet physique pour conserver ses Ethers ou tout jeton ERC-20. Les 2 grandes marques de portefeuilles physiques sont Ledger et Trezor
  • Wallet pour mobile : il existe des portefeuilles ETH pour Android et iOS. Les meilleurs wallets Ethereum mobiles sont Jaxx, MetaMask, Blockchain, Coinomi, etc. Evitez de stocker beaucoup de cryptos sur un tel portefeuille

Comment miner de l’Ethereum ?

Minage de Bitcoin
Source : Photo by Crypto360 on Foter.com / CC BY

Ethereum est encore une crypto Proof of Work. Il faut donc fournir au réseau du hash rate, ou puissance de calcul, afin de devenir mineur et de recevoir en contrepartie de l’Ether. 3 grandes options s’offrent à vous pour vous lancer dans le minage de l’Ethereum :

  1. Miner avec des cartes graphiques (GPU)
  2. Minage ETH avec un mineur ASIC
  3. Minage cloud (Genesis Mining, Hashflare, etc.)

Le minage cloud Ethereum permet de ne pas investir dans du hardware et d’externaliser sa maintenance. À moins d’avoir accès à une source d’électricité bon marché, c’est également plus économique.

Comment acheter de l’Ethereum ?

Coinbase
Source : Flickr – Auteur : Jon Russel

Ethereum étant une crypto monnaie très populaire, en acquérir est un jeu d’enfant. Voici quelques suggestions solides pour acheter de l’Ethereum avec des euros :

  • Coinbase : Coinbase est une bourse d’échange qui facilite l’achat d’Ethereum par carte de crédit ou par virement, l’une des plus utilisées du monde pour sa fiabilité et sa simplicité d’utilisation
  • Bitit : cette plate-forme parisienne est une autre excellente option pour acheter de l’Ethereum par carte de débit ou crédit, virement ou en liquide grâce aux coupons prépayés Neosurf et CASHlib
  • Binance : il est possible d’acheter de l’Ethereum en euros avec sa carte bleue sur Binance, l’un des leaders mondiaux de la vente et de l’achat de crypto monnaies
  • BitPanda : outre la carte bancaire et le virement, BitPanda vous permet d’acheter de l’Ether avec bien d’autres méthodes telles que Skrill, Neteller, etc.

Comment vendre de l’Ethereum ?

Binance
Photo by wuestenigel on Foter.com / CC BY

Les acteurs qui offrent l’achat de cryptos ne propose pas toujours la vente. Voici à qui vous adresser pour vendre de l’Ethereum :

  • Coinbase : cette bourse est l’un des intermédiaires préférés des investisseurs dans les cryptos pour vendre de l’Ethereum. Les retraits en euros se font par virement
  • Bitit : en plus d’acheter des cryptos, Bitit vous permet également de vendre de l’Ethereum contre de la monnaie sonnante et trébuchante (retrait par virement SEPA)
  • BitPanda : BitPanda est une société régulée en Autriche. Il est donc possible d’y vendre de l’Ethereum et de récupérer ses euros avec les nombreuses méthodes proposées par cette plate-forme
  • Changelly : Changelly vous propose de vendre de l’Ethereum contre n’importe laquelle des crypto monnaies supportées. Et grâce à son partenariat avec Bits of Gold, vous pouvez aussi vendre contre des euros (paiement via transfert SEPA)
  • CoinMama : pour conclure, voici une dernière option pour vendre de l’ETH et récupérer vos euros sur votre compte en banque, CoinMama